La douane dispose d’un outil électronique de suivi des marchandises en transit

0
321




Le ministre des Finances, Calixte Nganongo, a lancé officiellement le 7 juillet à Brazzaville la plateforme e.tracking dénommée « EKENGUE », vigilance. Ce programme électronique permettra à la douane de la République du Congo de s’assurer que les marchandises déclarées en régime de transit arrivent à destination en toute sécurité.





Conçue par la société Webb Fontaine Congo, son directeur des Opérations scanners et tracking, Jean-Baptiste Koffi, a expliqué : « l’e.tracking consiste en une surveillance électronique en temps réel, des cargaisons au départ du port autonome de Pointe-Noire, vers un bureau de douane situé à la frontière d’un pays étranger.« …Pour un meilleur suivi, une balise est fixée à la cargaison pour la mettre en communication avec la salle de contrôle. Ce qui permet de suivre en temps réel la marchandise tout le long du corridor jusqu’à sa destination. Cette balise signale aussi les alertes telles que des arrêts et des déviations s’il y en a », a poursuivi Jean-Baptiste Koffi.

Accessible depuis le portail e. douane (projet lancé par le ministère des Finances pour moderniser la douane, en vue de sécuriser les recettes), EKENGUE permet aux opérateurs économiques de télécharger automatiquement les données de leurs déclarations de transit depuis le SydoniaWord.

Pour l’heure, cette technologie est pilotée par Webb Fontaine. « Nous sommes dans un processus de transfert de compétence. Dans un délai donné, nous allons nous retirer pour céder sa gestion à l’administration », a relevé le directeur des opérations.




Rassuré de l’impulsion que donnera cette plateforme dans la gestion et la sécurisation des recettes, le directeur général de cette administration, Guénolé Mbongo Koumou, a souligné qu’avec « Ekengué », les risques de la route sont dorénavant minimisés grâce à la géolocalisation.

« L’administration douanière sera à la hauteur pour relever les défis qui s’imposent à elle, dans le cadre de la simplification et l’harmonisation des procédures douanières, de l’amélioration du climat des affaires au Congo, et surtout dans la mobilisation des recettes budgétaires », a-t-il rassuré.

Signalons que le ministre des Finances a déposé une gerbe de fleurs sur la stelle érigée à la direction générale des douanes, en mémoire des douaniers morts dans l’exercice de leurs missions.