La Chine s’inquiète pour la sécurité de ses ressortissants au Congo

0
699




’ambassadeur chinois, Ma Fulin a rencontré mardi, à Brazzaville, le ministre congolais de l’Intérieur, Raymond Zéphyrin Mboulou pour l’inciter à attacher une plus grande importance à la sécurité des citoyens et des entreprises chinoises au Congo et prendre des mesures concrètes pour arrêter et punir les assaillants non identifiés qui ont tué deux chinois dans un braquage à mains armées sur la nationale n°2 .

Ma Fulin a « exigé » que Brazzaville fasse « toute la lumière sur cette affaire ». Il a demandé au ministre congolais de l’Intérieur de prendre des mesures efficaces afin de protéger la sécurité des droits et les intérêts légitimes des citoyens.

Il a également exhorté les entreprises et les citoyens chinois au Congo à élever leur degré de vigilance et à prendre des mesures préventives supplémentaires quant à la sécurité.




Le ministre Raymond Zéphyrin Mboulou a répondu que la sécurité des chinois au Congo est pour les autorités congolaises une « priorité ».

Des mesures renforcées seront adoptées ces derniers mois et toutes les dispositions seront prises pour réserver aux ressortissants chinois au Congo les meilleures conditions d’accueil et de sécurité.

Les deux chinois tués sur la nationale n° 2 revenaient droit de « Tala-Tala », un chantier forestier situé dans la partie nord du Congo, pour une mission de service à Brazzaville.