Kinshasa : arrestation du pasteur qui vendait les cache-nez bénis à 50 dollars

0
1772




Le pasteur Yves Kabeya, a été interpellé par la police de la ville de Kinshasa après qu’une photo de lui ait circulé sur les réseaux sociaux. Sur cette photo, on pouvait voir le soi-disant homme de Dieu, prier pour ses masques, avant d’être leur mise en vente le dimanche 16 août, un jour après l’ouverture des lieux de prière en RDC.




Alors qu’ils n’ont rien apporté comme solution à la pandémie du Coronavirus, ils ont comme tout le monde été contraint de se confiner et respecter les mesures barrières, les pasteurs des églises de réveil veulent revenir en force avec des objets sanctifiés contre la Covid-19 pour se faire les poches.

En plein confinement, nombreux sont les africains qui avaient déjà prédit, la mauvaise exploitation de la Covid-19 par les pasteurs évangélistes, une fois le déconfinement. Ils n’ont pas eu tort. A Kinshasa, le pasteur Yves Kabeya a déjà annoncé les couleurs en faisant fabriquer des milliers de masques qu’il pensait vendre de force à ses fidèles dès le dimanche 16 août prochain.

L’homme de Dieu a commis la maladresse de publier son projet sur les réseaux sociaux, où les internautes se sont offusqués et relayés massivement ces photos accompagnées des commentaires dégradants contre l’église.




La police s’étant saisie de l’affaire, a débarqué au domicile du dit pasteur dans la commune de Lingwala pour procéder à son interpellation. Auditionné, le pasteur a réfuté toutes les accusations portées contre lui, jurant qu’il n’avait aucune intention de vendre les masques à 50 euros à ses fidèles. Bien au contraire, selon lui, ces masques seraient distribués gratuitement aux fidèles.

Remis en liberté, la police a pris bonne note et a rappelé au pasteur toute vente abusive de masques entraînera son emprisonnement.Pour les policiers, cette affaire de Coronavirus n’a rien à voir avec la religion, car aucun remède divin n’existe jusqu’à ce jour et que beaucoup de religieux en sont décédés.




En RDC et partout en Afrique, les églises de réveil sont devenus de véritables industries qui pillent leurs fidèles. Le pasteur Yves Kabeya est déjà averti et devrait éviter d’arnaquer les fidèles.