Jean Jacques Bouya a volé 20 milliards dans le budget de la route BZV- PN

1
1655




 

L’infatigable Haussman de Tchikapika, Jean Jacques Bouya a empoché en tout 10 milliards en commission sur la construction de la route Pointe-Noire -Brazzaville. De l’autoroute annoncée au départ, les usagers se sont vu servir une route nationale normale, à cause de la dilapidation du budget initial, entre les dignitaires.

Longue de 5 15 km, la route allant de Pointe-Noire à Brazzaville a été principalement réalisée par la China state construction Engineering corporation pour un coup supérieur de 867 milliards de francs, dans le cadre du partenariat stratégique signé avec la Chine en 2006

Si jean Jacques Bouya s’est contenté de 20 milliards de francs cfa, la famille présidentielle, elle a reçu le double, et d’autres voleurs un peu près de 5 milliards.Financé par un prêt chinois, les travaux de construction de la route Brazzaville – Pointe-Noire, ont connu d’importants changements.




Le prêt chinois accordé pour la construction de cette route, l’était à base des études de faisabilité, axée sur une autoroute. De ce fait, le gouvernement, à travers la direction des grands travaux s’était lancé dans une grande compagne de communication, vantant la vision du chef de l’État, Denis Sassou Nguesso, le premier leader à mettre au profit des congolais, une autoroute longue de 515 km.

L’image de Jean Jacques Bouya, sur télé Congo, montrant et expliquant la maquette du projet est encore visible dans la mémoire de chacun. On pouvait y apprécier, une autoroute de dernière génération traversant le mayombe et attaquant la vallée des pays du Niari.

Un rêve qui va s’effondrer quelques mois plus tard, quand lors d’une visite des travaux dans le mayombe en hélicoptère, Jean Jacques Bouya annonce la modification du projet, selon lui dû à la compliquée géographie de cette grande forêt. Un mensonge enfantin, qui venait de justifier la réduction du budget au profit du clan.




Ces mêmes chinois qui ont construit la grande muraille, et d’autres merveilles étaient incapables de vaincre le mayombe par la construction d’une autoroute. Bouya avait tout simplement volé 20 milliards du budget, Sassou et ses enfants 40 milliards, Jean Dominique Okemba 5 milliards… Au finish les usagers n’ont eu qu’une route simple au lieu d’une autoroute.



1 COMMENT