Irssa : l’antenne de Makélékélé dotée du matériel de laboratoire

0
498




Le ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation technologique, Martin  Parfait Aimé Coussoud Mavoungou, a remis le 31 décembre, un lot de matériel de laboratoire à l’antenne de l’Institut national de recherche en science de la santé (Irssa), construit dans l’enceinte de l’hôpital de base de Makélékélé dans le premier arrondissement de Brazzaville.





Le matériel est de haute technologie de détection. Il contient plusieurs appareils, notamment une hotte de biosécurité de types P4, pour faire la réaction de la PCR, dans les conditions aseptiques permettant de réduire systématiquement le risque de contamination externe.Parmi ceux-ci, un scanner de tubes permettant de numériser et d’identifier les tubes d’échantillonnage ainsi qu’un appareil RT-PCR servant l’amplification de l’ADN en chaine par la polymérase et en temps réel.

L’objectif est d’augmenter le plateau technique et la capacité de l’Unité de recherche afin de donner des bons résultats à la lutte contre le paludisme.

La réception a été faite par la directrice générale de l’Irssa, Marie Claire Makambila Koubemba. Elle a présenté à cette occasion, l’antenne comme étant une unité de recherche sur le paludisme. L’Unité est basée dans l’ancien local construit sur le financement du partenariat Europe/ pays en développement pour les essais cliniques, ajoutant que le projet de mise en place de cette unité de recherche était porté par le Groupe de recherche biomédicale.




Les activités cliniques menées ont concerné l’inclusion et le suivi clinique des enfants de moins de dix ans atteints du paludisme, l’une des causes des premières mortalités au Congo.

En ce qui concerne le personnel de cette unité, Marie Claire Makambila Koubemba a indiqué qu’elles sont au nombre de cinq chercheurs toutes des femmes y compris un technicien de surface et un veilleur de nuit.

La directrice de l’hôpital de base de Makélékélé, le Dr Ndawana Mikolo Annick Berthe a expliqué que la recherche fait partie des missions d’un hôpital en dehors des soins de qualité, du diagnostic et de la formation.  « C’est donc un privilège pour nous de voir cette antenne naître pour renforcer ce volet, antenne avec laquelle nous souhaitons avoir une collaboration étroite et un partenariat gagnant-gagnant pour consolider les directives du ministère », a-t-elle déclaré.