Infrastructures : Les autorités départementales déterminées à sortir Mindouli ii de la précarité




Le conseiller départemental du Pool, M. Placide Mbandza Milandou, a souligné récemment à Ngola-Ndoundou, une circonscription de Mindouli II, dans le département du Pool, la nécessité d’initier des projets de réhabilitation et de développement en faveur des populations, en vue de sortir cette localité de la précarité.

Ces projets constituent un leitmotiv pour le développement économique des contrées de cette localité. Il s’agit, entre autres, de la réhabilitation des ponts, des routes et des activités agricoles. Ces projets ont été présentés aux autorités départementales au cours d’une réunion, à laquelle ont pris part quelques représentants des habitants de Ngola-Ndoundou, M. Mbandza Milandou, et certains responsables, parmi lesquels le sous-préfet de Mindouli, M. Francis Hochera Tela ; le président du Conseil départemental du Pool, M. Michel Bouboutou Mampouya ; le directeur des services techniques, des travaux publics départementaux, M. Médard Benazo, et la secrétaire générale de la sous-préfecture de Mindouli, Mme Odile Samba.




Au cours de cette réunion, quelques projets essentiels ont retenu l’attention des participants, notamment ceux relatifs à la réhabilitation impérative des ponts et de la route des cataractes, dans le district de Mindouli.

 Ces travaux de réhabilitation permettront aux populations d’évacuer leurs produits dans les grandes agglomérations et faciliteront les échanges intercommunautaire ainsi que la libre circulation des personnes et des biens pour le développement de ces localités.

“Il est impérieux de penser à la réhabilitation de ces infrastructures. Nous somme le conseil départemental. Toutes les routes départementales sont à notre charge, y compris celles dites lourdes. Quand on nous appelle pour venir constater un fait ou s’enquérir de l’état d’un ouvrage détérioré, nous sommes obligés de répondre à l’appel pour prendre la mesure de la situation, en vue d’apporter la solution pour le bien de la population”, a dit M. Bouboutou Mampouya.

Soulignant la nécessité de réhabiliter les ponts, il a rappelé le sinistre récent d’un camion transporteur de marchandises et de personnes sur le pont de Nto na Nto, qui avait causé la mort d’un passager. “La réfection des routes et des ponts aideront à éviter ce genre de sinistres”, a-t-il poursuivi.

De l’avis du Conseil départemental, le district de Mindouli est une zone de grande production située à l’orée du département de la Bouenza qui est aussi un grand grenier, d’où la nécessité de tenir compte des doléances des populations qui souhaitent la réhabilitation desdites infrastructures. “Leurs préoccupations seront exaucées selon les moyens de bord. Le conseil dépend de l’Etat. Celui-ci connaît une crise sans précédent. Nous allons essayer de faire l’essentiel. Cependant, nous sollicitons le partenariat de la population pour la réalisation parfaite de ces ouvrages”, a indiqué ledit conseil.




A l’issue de cette réunion, M. Mbandza Milandou a offert un groupe électrogène aux habitants de sa circonscription, utile pour la réparation de leurs outils de travail, entre autres les haches, les houes et les brouettes.

Par ailleurs, il les a exhortés au respect des mesures barrières, notamment le port du masque dans les milieux publics fermés ou ouverts.

(ACI/Malcom Boukaka)