Hôpital général Adolphe-Sicé : les professionnels de la santé échangent sur le cancer de l’enfant

0
347

Une matinée scientifique sur le thème  » Cancer de l’enfant : Signes d’alerte » a été organisée, le 15 février à l’hôpital général Adolphe-Sicé de Pointe-Noire, à l’occasion de la Journée internationale du cancer de l’enfant.

L’activité qui a réuni plusieurs médecins et personnel soignant de différents hôpitaux et structures de santé  de Pointe-Noire a été initiée par le service d’oncologie pédiatrique de l’hôpital général Adolphe-Sicé que dirige la cancérologue Dr Stevy Alda Makouanzi. Elle vise non seulement à sensibiliser les professionnels de santé au cancer des enfants et des adolescents mais aussi à leur donner quelques outils et informations nécessaires dans la prise en charge des enfants.  

Maladie causant de nombreuses victimes dans le monde, selon le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), le cancer constitue un problème de santé publique « Chaque année, dans le monde, plus de 300 000 enfants et adolescents sont diagnostiqués d’un cancer. Un enfant sur 440 développe un cancer avant l’âge de 15 ans.  Selon le registre de cancer de Brazzaville, de 2018 à 2019, 87 enfants sur 1150 de l’ensemble des cas diagnostiqués ont développé le cancer. L’hôpital général Adolphe- Sicé donne 18 à 21 cas par an »,  a dit  Marie-Isabelle Puruhence, directrice de gestion des malades à l’hôpital général Adolphe-Sicé, répresentant le directeur général dudit hôpital. Et de poursuivre : « ces chiffres doivent nous interpeller et bien sûr nous inquiéter au point de ne pas rester insensibles. D’où tout l’intérêt de l’unité d’oncologie pédiatrique dont s’est dotée l’hôpital général Adolphe -Sicé depuis 2018 pour permettre une bonne prise en charge des enfants et des adolescents. Cette unité d’oncologie pédiatrique, l’unique qui puisse exister au Congo, représente pour la ville de Pointe-Noire et ses environs et aussi pour l’Etat un maillon important et essentiel de lutte conte le cancer ».

Plusieurs communications ont été faites sur le cancer de l’enfant en lien avec les signes d’alerte de la pathologie: pâleur, ecchymoses ou saignements, douleurs osseuses diffuses, masse ou tuméfaction –indolore sans fièvre ou autres signes infectieux, perte de poids ou fièvre inexpliquée, toux persistante ou dyspnée, sueurs nocturnes, modifications au niveau de l’œil-pupille blanche, strabisme récent, perte de vision, hématome ou tumeur périoculaire, masse abdominale, céphalées, sévères ou inhabituellement persistantes, vomissements ( matinaux ou empirant au cours de la journée), douleur de membres ou douleur osseuse, tuméfaction sans fièvre ou signes infectieux.

Signalons que la journée internationale du cancer des enfants a été lancée en 2001 par le réseau d’associations Childhood Cancer International.