Honte : quand un américain vient nourrir les enfants d’un État pétrolier

0
530




L’ambassadeur des USA au Congo, Todd Phillip Haskell, a visité mercredi dernier la cantine scolaire de l’école primaire de Loudima Gare (sud) dont le nombre est passé de près de 500 élèves au début du programme McGovern-Dole en 2012 à près de 2000 en 2019.

Le diplomate américain était accompagné des représentants de WFP Congo-PAM et de l’Unicef pour évaluer ce programme qui vise la réduction de la faim et l’amélioration de la nutrition afin d’atteindre des résultats probants en matière d’alphabétisation pour les enfants du préscolaire et du primaire, en particulier des filles.




Ce programme est financé à hauteur de trente millions de dollars, soit environ quinze milliards de Francs CFA.

La composante alimentaire du programme McGovern-Dole a été lancée le 1er mars 2018, à travers une convention signée par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, l’ambassadeur des USA au Congo, Todd Phillip Haskell, ainsi que le représentant du PAM au Congo, Jean-Martin Bauer.




S’étalant sur une période de cinq ans (2018-2022), McGovern-Dole interviendra dans les zones rurales de six départements du pays ayant les niveaux d’insécurité alimentaire et de malnutrition élevés et un taux de scolarisation en dessous de la moyenne nationale.

Il s’agit de la Bouenza, la Lékoumou, le Pool, les Plateaux, la Likouala et la Sangha.