Ghana : un ministre positif au Covid-19 démissionne pour ne pas avoir respecté l’isolement

0
325




 

Un ministre ghanéen, qui avait été déclaré positif au Covid-19, a démissionné vendredi pour ne pas avoir respecté les règles d’isolement et fait campagne, a annoncé la présidence.

Le chef d’Etat Nana Akufo-Addo a accepté la démission du secrétaire d’Etat au commerce et à l’industrie Kingsley Ahenkorah, avec “effet immédiat”, a fait savoir la présidence dans un communiqué.




“Le secrétaire d’Etat a reconnu qu’il avait enfreint les règles d’auto-isolement qui prévalent en cas d’infection au nouveau coronavirus, en allant faire campagne dans les bureaux d’enregistrement électoraux”, en vue des élections législatives auxquelles il est candidat sous les couleurs du parti présidentiel, a expliqué la présidence.

J’ai le Covid-19, et il n’y aucune raison d’avoir honte de cette maladie. Je ne suis pas allé au milieu d’une foule.

M. Ahenkorah s’est défendu à l’AFP en assurant qu’il était asymptomatique, et donc qu’il avait moins de risque d’infecter d’autres personnes.




“J’ai le Covid-19, et il n’y aucune raison d’avoir honte de cette maladie. Je ne suis pas allé au milieu d’une foule. J’ai parlé à quelques personnes, je me suis inscrit et je suis parti”, a-t-il assuré.

Des vidéos de lui où on le voit célébrer les résultats des primaires du Nouveau Parti patriotique (New Patriotic Party, NPP) ont resurgi sur la Toile et alimentent la polémique.

Le Ghana recensait vendredi officiellement 18.000 cas de coronavirus et 117 décès et les autorités ont mis en place des mesures d’auto-isolement, de distances sociales et de port du masque après la levée d’un confinement strict.