Frank Makaya,l’amant de mère Antou arrêté avec 1 million d’euros en Espagne

0
18198




 

 

Il a été interpellé à Valence sur la côte Est Espagnole où il projetait s’acheter des biens immobiliers. Son obstination à payer en espèces et cash à attirer l’attention du directeur de l’agence immobilière qui a alerté les services de la répression contre le blanchiment d’argent.

Frank Makaya,ce métis vili,habitant Monaco est l’amant préféré de la première dame du Congo Antoinette Sassou Nguesso dont la relation tire à sa dixième année. Originaire de Pointe-Noire et fils d’une amie de mère Antou,Frank Makaya grâce à sa beauté et sa virilité avait séduit la première dame depuis sa jeunesse,au point où celle-ci s’est occupée de ses études.

C’est à Monaco,dans un luxueux appartement acheté par Antoinette Sassou Nguesso que Frank Makaya vit,et gère quelques affaires communes.Lors du dernier séjour médicale de mère Antou en France,Frank n’a pas hésité à jouer à l’amant attentionné.



A Pointe-Noire,c’est dans une villa discrète située dans le quartier Socoprise que les deux amoureux se retrouvent souvent pour renforcer leur amour.Pendant que Denis Sassou Nguesso se la coule douce avec ses fioti fioti à Brazzaville et Oyo,Antoinette aussi jouit de la virilité de son petit poussin aujourd’hui devenu mûr Frank Makaya.

A Valence,c’est un sujet de la RDC et ami de Frank qui a joué les intermédiaires et interprète avec l’agence immobilière Tecnocasa. Frank a été séduit par un appartement non loin du passage maritime de la ville et d’un autre à Gandia à quelques kilomètres de Valence,ville où évolue l’équipe de football Levante de la liga espagnole de foot.

Les deux acquisitions immobilières coûtaient un peu plus de 700.000 euros au petit poussin d’Antoinette Sassou Nguesso qui a commis la maladresse de vouloir payer en espèces et cash.

En Espagne,depuis la grande crise financière de 2008 causée en grande partie par la corruption immobilière,le gouvernement a adopté des mesures drastiques dont l’interdiction des paiements en espèces afin de lutter contre la fraude et le blanchiment des capitaux provenant de la criminalité et enrichissement illicite.

Et l’obstination de Frank Makaya à payer cash et en espèces a poussé Tecnocasa a alerté UDYCOune unité de la police chargée de lutter contre la criminalité et le blanchissement d’argent.

Interpellé,la police a saisi dans son hôtel plus d’un million d’euros en espèces.Il lui a été demandé de justifier la provenance de cet argent pour une hypothétique restitution.