France: vigile et inculte, il fait venir du pays sa femme avec un BAC+3 qui le quitte 6 mois après

0
1699

C’est le drame que vit un Congolais qui a cru en l’amour venu droit du pays pour contourner le comportement d’insoumise des femmes de France. Lui qui n’a que le niveau troisième et vigile a rêvé grand en liant sa vie à une fille du pays ayant un Bac +3. Cette dernière l’a quitté 6 mois à peine après son arrivée en France suite à un regroupement familial.

Avant son arrivée en France, Chancelvie vouait un amour de façade envers le P Claude qui s’est rendu à Pointe-Noire célébrer le mariage civil et coutumier avant d’entamer les démarches de regroupement familial. C’est une tante qui a mis les deux amoureux en contact via les réseaux sociaux et la relation a abouti au mariage.

Vivant en France depuis plus de six ans, le P Claude n’a jamais cru en l’amour sur place et a toujours estimé que la bonne et vraie femme est celle qui vient du pays, oubliant que c’est la même qui s’intègre et change de comportement après. Mais il avait confiance de la maîtriser.

Ayant les témoignages de plusieurs Congolais qui ont vécu l’enfer avec les femmes de France, le P Claude a cru bon faire venir une femme du Congo qui est soumise et attentive à son homme. Par le biais de sa tante, il fera la connaissance de Chancelvie, une fille du quartier Songolo qui se battait pour décrocher une licence dans une université privée de Pointe-Noire.

Le P Claude va payer les études de sa fiancée et descendre au pays officialiser la relation. C’est aussi à ce moment que Chancelvie découvre être plus intellectuel que son homme qui a du mal à être cohérent dans les débats. Mais avoir un parisien comme mari est plus fort que tout et elle encaisse et se tait.

Pendant tout le séjour du P Claude à Pointe-Noire, on voit comment Chancelvie se montre tendre et très soumise. « Elle faisait tout cela juste pour me flatter et venir en France ! » reconnaît aujourd’hui le parisien qui vient d’être abandonné.

Selon les témoignages, c’est depuis Pointe-Noire que Chancelvie avait déjà pris la décision de fuir son mari une fois en France. Avec l’aide d’une amie vivant à Rennes, elle avait déjà tout planifié.

Quand elle débarque en France, depuis Roissy, le P Claude remarque déjà un changement dans le comportement de se femme qui lui demande de porter ses bagages et refuse de l’embrasser à la bouche devant les gens. Six mois après le P Claude est seul dans son appartement de Noisy-Le-Grand après la fuite de Chancelvie qui a évoqué une incompatibilité d’humeurs pour rompre la relation.

Chancelvie raconte partout qu’elle ne pouvait pas faire sa vie avec un homme moins intellectuel et qui est incapable de s’exprimer en français malgré un long séjour en France. Elle serait à Rennes chez sa copine qui lui aurait parait-il trouvé un vieux blanc.