France : un Congolais meurt chez sa « makangu » à Melun

0
1304




 

 

Âgé d’une cinquantaine d’années, un Congolais a été trouvé la mort alors qu’il passait le week-end chez sa maîtresse à Melun. La police a appelé sa femme pour lui annoncer la triste nouvelle.

Le défunt qui répondait au nom de Juvet de son vivant, aurait dit à sa femme être parti passé le week-end en province, assisté à une veillée. La nouvelle de sa mort a surpris plus d’un, mais surtout les circonstances.

Selon un témoignage, Juvet serait mort au champ de bataille. Mais une autre rumeur fait état d’un mauvais sort, qui lui aurait frappé à cause de son infidélité. A Melun, la communauté Congolaise a trouvé un sujet des ragots, à l’heure où tout le monde s’est réfugié dans la prière pour se faire pardonner ses péchés.




Après chaque malheur, les voix de la discorde pour alimenter le radio trottoir se font toujours entendre. L’une d’elle commente comment le disparu, ramenait à chacune de ses visites des courses pour sa maîtresse. Une maîtresse qui paraît-il, aimait se faire appeler Mâ Juvet.

Un autre songeur, s’est empressé de prendre le téléphone et annoncé la nouvelle à tout Paris : «  Juvet est mort comme Papa Wemba ». Une pensée pour toutes ses femmes victimes de l’infidélité de leurs époux.



LEAVE A REPLY