France: 343 Congolais des deux rives sont morts et inhumés sur place en 2020

0
1196





Au 18 décembre 2020, 343 corps des ressortissants de la RDC et du Congo Brazzaville ont été recensés par INSEE sur toute l’étendue du territoire. Parmi ce nombre figure 180 décès liés au Coronavirus. Un excès de mortalité selon des témoignages des ressortissants de ces deux pays d’Afrique Centrale ayant en commun le Lingala comme langue.




La France est-elle devenue le cimetière des Congolais? 343 ressortissants de deux Congo ont été inhumés en France en 2020. Dans le souci de trouver une meilleure vie et de donner leur progéniture un avenir rassurant, des Congolais ont émigré en masse vers la France, pays d’où ils tentent autant que faire ce peu de venir en aide à leurs proches restés au pays.

Si dans les années antérieures, le soucis de la majorité d’entre eux était celui de se faire enterrer en Afrique, aujourd’hui avec la réalité sociopolitique, les cimetières français hébergent de plus en plus les Congolais.




Dans l’île de France, le cimetière de Pantin s’est presque «congolisé» et chaque semaine on y assiste à une inhumation. Du 1er janvier au 18 décembre 2020, 343 ressortissants des deux Congo ont été déclarés morts en France. Les citoyens possédant la double nationalité n’y sont pas répertoriés.

Les statistiques avancent 180 décès par Coronavirus, une pandémie qui a causé des ravages dans l’Île de France particulièrement.

Les personnes âgées paient le plus lourd tribut, avec une surmortalité depuis mars de l’ordre de 20% pour les plus de 60ans, 18% pour les 35-50ans et 14% pour les 40ans, tandis que les décès chez les jeunes de moins de 25ans sont en baisse de 9% par rapport à l’an passé