Finances : réajustement de la politique budgétaire 2021-2023

0
245




Le gouvernement congolais entend poursuivre la mise en œuvre des réformes engagées depuis quelques années, dans le cadre de l’exécution de l’accord conclu avec le Fonds monétaire international (FMI). 





Le Conseil des ministres du 24 juillet a décidé d’engager une politique prudentielle, avec pour objectif la rationalisation des dépenses budgétaires et la mobilisation des recettes internes hors pétrole. En matière des recettes, il y aura la poursuite de la modernisation des administrations des impôts et de la douane et le renforcement de la politique fiscale.




S’agissant des dépenses, l’accent sera mis sur l’efficacité, le respect de la trajectoire ainsi que sur la mise en œuvre d’un pilotage serré.Les projections des ressources publiques pour la période 2021-2023, tiennent compte de la production de pétrole prévue à 135,2 millions de barils en 2021, 141,2 millions de barils en 2022 et 128,4 millions de barils en 2023.  Le prix du brut congolais est fixé à 35,0 dollars en 2021, 45,0 dollars en 2022 et 45,0 dollars en 2023, avec un taux de change à 1 dollar pour 580,0 FCFA sur l’ensemble de la période.