État de P/ Noire :à quoi servent réellement les ministres du Kouilou dans le gouvernement ?

0
498




Voir l’état dans lequel se trouve aujourd’hui la ville de Pointe-Noire et le département du Kouilou pousse plus d’un à se s’interroger sur le rôle réel des ministres Vili ou Yombé dans le gouvernement de la nation. Coussoud Mavoungou enchaîne des années dans la mangeoire sans se soucier de Mvouti et il en est de même pour Collinet Makosso ou Jean Marc Thystere Tchicaya.Des ministres figurants et accompagnateurs de Sassou Nguesso et son clan de l’Alima.

Il fut un temps où Oko en provenance de la foret d’Oyo montrait la Mer à Taty, natif du Kouilou. Pour prouver sa méconnaissance aiguë en tant que véritable paysan de la Cuvette, Oko confondait même la Mer à l’Océan sans que Taty ne branche. Et depuis cet épisode, Oko a vite compris que Taty non plus ne maîtrisait cette eau près de laquelle il est pourtant né.




La naïveté de Taty mise à nue par Oko, il pouvait abuser et se servir de lui pour toutes ses caprices. Le pétrole de Taty contribue à l’amélioration des conditions de vie des parents d’Oko dans la Cuvette alors que Taty se contente de manger les Makoualas que les béninois pêchent et lui revendent.

Le département du Kouilou est le rempart de l’économie du Congo grâce à son pétrole, son port en eau profonde, mais il est triste de constater l’état calamiteux dans lequel il se trouve.

Denis Sassou Nguesso qui a pour épouse une femme du Kouilou se moque de ses beaux-parents qu’il souhaite voir analphabètes. Peuplé de plus d’un million d’habitants, la ville de Pointe-Noire ne dispose même pas d’une université. C’est à Kintélé dans la zone nord de Brazzaville que les parents d’OKo ont choisi de construire la deuxième université du Congo, qui a du mal à démarrer à cause de leur incompétence et improvisation. Les érosions ont aussi un mot à dire à cette injustice.




Les ressortissants des pays du Niari qui alimentent la ville de Pointe-Noire en presque tout disent des Vilis qu’ils sont trop paresseux et fainéants et que tout ce qu’ils savent faire et de vendre les terres, être fonctionnaires et suivre les Mbochis derrière. « Les Vilis ont la Mer, mais sont incapables de pêcher et attendent que les Popos le fassent à leur place » entend-on souvent à Pointe-Noire

C’est le constat qu’on peut faire sur la présence des ministres du Kouilou au sein du gouvernement de Sassou. Ils sont incapables de peser de leurs poids pour que leurs beau-parents Mbochis ait au moins pitié de leur département.




Le spectacle qu’offre cette ville pétrolière et économique du pays est si désolant que même les propres nordistes y vivant sont écœurés. Les hommes politiques du Sud Congo donnent l’image de n’être que des serviteurs de la cause du nord en profitant des miettes qu’on leur laisse.

Pierre Mabiala qui a été le premier à crier partout sur les bienfaits d’une modification de la constitution en 2015 est incapable d’aller de Dolisie à Makabana par la route. La route est tellement désastreuse. Se plaindre de l’état de Pointe-Noire nous prendra des heures, mois et années.