Espagne : un homosexuel ivoirien gagne un procès pour violence conjugale

0
1299




 

La justice espagnole a interdit à Espagnole de roder à moins de 500 mètres de F.Yao lors du verdict qui a sanctionné le procès du couple homosexuel suite à une plainte présentée par l’ivoirien contre son conjoint pour violence conjugale.

Le conjoint de nationalité espagnole devrait aussi verser à F.Yao une somme de 3000 euros en concept de dédommagement pour coup et blessure volontaire, diffamation et injures publiques.Le tout serait partie d’une méfiance permanente régnant dans le couple. L’espagnole suspectait l’Ivoirien de maintenir plusieurs relations extra conjugales avec ses amis.Sa suspicion était motivée par de nombreux éloges que recevaient l’ivoirien de leur cercle d’amis.

Les deux ex amoureux se sont connu dans une discothèque de Valence sur la côté Est d’Espagne avant de s’installer à Séville en Andalousie. L’Espagnole qui était l’homme du foyer,gérait un commerce familial dans lequel son «  épouse » F Yao passait des moments pour lui faire compagnie. Une présence qui ne laissait pas indifférent quelques clients lâchant parfois des éloges à F.Yao grâce à son aspect féminin.

La disponibilité de F.Yao a toujours engagé des conversations avec les amis de son « époux » et les clients n’était pas du goût de ce dernier qui avait peur de se faire voler son amour Ivoirien. Il a commencé à interdire F.Yao de sortir au point de créer un climat malsain dans le couple qui s’est traduit par la violence.

Encouragé par des amis du couple,l’Ivoirien a eu recourt à la justice après une dispute ayant terminé dans la violence.Il a trouvé refuge chez une amie du couple qui a témoigné contre son ex « époux » au grand étonnement de celui-ci.

Soutenu par leur cercle d’amis,F.Yao tente depuis de refaire sa vie en compagnie d’un autre espagnole et pense au mariage.L’Espagnole ayant accepté de se rendre à Abidjan s’acquitter de sa Dot.