Effets rupture: la mairie reprend la gestion des parkings aux chômeurs et policiers

0
1117




 

 

La collecte des recettes des parkings de la place de Brazzaville est désormais assurée par des agents dûment désignés, sur autorisation de la mairie centrale.

La municipalité de Brazzaville tente de règlementer le secteur des parkings de véhicules de transport en commun, générateur d’importantes recettes, en y imposant des autorisations d’exploitation. La décision qui a été prise le 15 janvier par le maire de Brazzaville, Christian Roger Okémba, concerne pour le moment une trentaine de parkings sur les quelque cent construits dans la ville capitale.




D’après le premier vice-maire, Guy Marius Okana, la mesure vise essentiellement à reprendre les ressources de la municipalité. « Nous avons décidé de mettre en gestion indirecte ces parkings, en délivrant les autorisations d’exploitation provisoires de trois mois. Désormais, la police n’a plus le droit de mettre la main sur les recettes générées par ces parkings, c’est le travail de la mairie », a indiqué Guy Marius Okana.

En réalité, l’absence de règlementation du secteur est un véritable manque à gagner pour la mairie. Dans ces parkings, ce sont des individus en civil qui collectent sur chaque bus la somme de 100 ou 150 FCFA. A la fin de la journée, ces chargeurs clandestins additionnent d’importantes recettes qui sont ensuite versées dans des caisses autres que celles de la mairie.

Ces dernières années, la mairie a construit et réhabilité plusieurs parkings et arrêts de bus à Brazzaville, afin de pouvoir faciliter le stationnement des véhicules et la fluidité des transports.  Par exemple, les parkings du marché Total, les arrêts de bus du pont du Djoué, de Bifouiti, du CEG Angola-Libre, de Mikalou…

La nouvelle mesure prise par le maire va permettre, à terme, à la municipalité de Brazzaville, non seulement de renflouer ses caisses, mais également de mieux entretenir ces espaces publics et d’y installer de nouveaux services au grand bonheur des conducteurs et des usagers de la route.