DSK à Brazzaville pour aider le Congo à restructurer sa dette

0
634
Former IMF head Dominique Strauss-Kahn arrives at a polling station in the second round of the 2012 French presidential elections in Sarcelles May 6, 2012. Voting started in mainland France on Sunday in the runoff presidential elections. REUTERS/Gonzalo Fuentes (FRANCE - Tags: POLITICS ELECTIONS)




L’ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn (DSK) s’est à nouveau rendu au Congo-Brazzaville, qu’il conseille notamment pour la restructuration de sa dette.

En ce début de février, Dominique Strauss-Kahn s’est à nouveau rendu dans la capitale congolaise, cette fois accompagné de Matthieu Pigasse.

Sa dernière visite à Brazzaville remonte à octobre 2018.

Depuis l’affaire du Sofitel en mai 2011, qui avait fait passer en quelques heures le favori de l’élection présidentielle française de 2012 au statut de suspect dans une affaire de tentative de viol, Dominique Strauss-Kahn s’est mis en retrait de la politique française. C’est à cette époque qu’il a créé la société de conseil Parnasse, basée au Maroc.

On le savait proche du président sénégalais Macky Sall et du chef d’Etat togolais Faure Gnassingbé, via sa société de conseil. Il avait aussi conseillé les présidents de la Serbie et de la Tunisie…

A présent, le président la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso, se féliciterait des talents de son nouveau conseiller économique.




Dominique Strauss-Kahn aurait précisément pour mission de diriger les relations entre la République du Congo et le FMI.

Cette embauche de l’ancien ministre de Lionel Jospin arrive à un moment critique pour le Congo-Brazzaville.

A l’été 2017, le FMI s’est en effet aperçu que la dette du Congo s’élevait à 120% de son produit intérieur brut et non à 77%, contrairement à ce que le pays avait annoncé précédemment.

Cette situation financière délétère s’explique notamment par une baisse du cours du pétrole et vient ajouter une pierre dans le jardin bien garni de Denis Sassoau-Nguesso.