Douanes : les syndicalistes chassent les Dg centraux à coups de pierre

0
1822




 

 

Venus pour prendre part à la rencontre entre le Premier ministre, Clément Mouamba, et les cadres des douanes, les directeurs des affaires administratives et financières, des enquêtes douanières et du contrôle des services ont été pourchassés par des syndicalistes à l’entrée de cette structure publique.  

Les faits se sont déroulés aux environs de 11h, le 11 janvier, en présence du ministre des Finances et du budget, Calixte Nganongo, du directeur général des douanes, Jean Alfred Onanga, et d’autres personnalités.

« Ces trois directeurs doivent reculer. Nous attendons le Premier ministre, on n’a pas besoin d’eux ici », a lancé un syndicaliste visiblement en colère.

Le climat était déjà tendu avant l’arrivée de ces directeurs centraux. L’on pouvait lire sur les banderoles affichées à l’extérieur du bâtiment, les messages tels « non à l’installation des directeurs centraux délogés par les travailleurs » ; « attitude responsable en cette période de récession économique ».




Le Premier ministre qui s’est dit informé de la situation, a demandé au directeur général des douanes de donner l’ordre de débloquer les bureaux barricadés avant la fin de ce mois.

« Cette situation a trop duré, vous êtes une structure paramilitaire. La chaîne de commandement ne doit pas faiblir.  Je ne veux pas utiliser la chicotte. Les syndicalistes doivent rouvrir les bureaux avant la fin du mois », a prévenu Clément Mouamba.

Le chef du gouvernement a, par ailleurs, relevé que les directeurs centraux ont été choisis par le ministre des Finances sur la base de confiance et de performance. Ils doivent donc accomplir les missions qui leur sont assignées. « Il est temps que chaque douanier soit utilisé à la place qu’il faut », a martelé le Premier ministre.

Clément Mouamba a, par ailleurs, mis en garde les cadres qui tenteraient de contourner les guichets uniques des douanes installés à Brazzaville, Pointe-Noire, Ouesso et Dolisie aux fins de sécuriser les recettes.

Concernant le système informatique Sydonia, le Premier ministre a rassuré que le gouvernement mettra en place des outils techniques devant permettre de le rendre plus performant.




LEAVE A REPLY