Deux navires de Sassou remplis de cocaïne interceptés par la DEA

1
12965




 

 

Deux navires battant pavillon Panaméen affrétés par le fameux cartel Mexicain de Sinaloa ont été interceptés par la DEA dans les eaux internationales au large du Venezuela alors qu’ils se dirigeaient au port de Pointe-Noire au Congo.Une cargaison importante de drogue évaluée à de centaines de millions de dollars a été saisie.

Ces navires qui opéraient sous couvert d’une compagnie maritime duVenezuela simulaient transportés des matériaux de construction achetés par l’État du Congo.Une rencontre secrète entre les membres du cartel Mexicain et trois émissaires Congolais avaient attiré l’attention de la DEA qui les surveillait depuis la capture del Chapo Joaquim Guzman.




Il ressortait des conversations enregistrées pas la DEA l’offre de quelques personnalités Congolaises au cartel Mexicain sur l’ouverture d’une nouvelle route de la drogue avec le port de Pointe-Noire comme plaque tournante.

Les autorités Congolaises garantissaient l’écoulement vers l’occident de la drogue en usant de tout leur pouvoir.Le Congo étant un pays tranquille qui ne réveillerait pas les soupçons des forces anti drogue.

En retour, le pouvoir de Brazzaville espérait recevoir de fortes sommes d’argent liquide qui l’aurait aidé à maintenir le train de vie de l’État,confronté actuellement à d’importantes difficultés financières.

Les Narcos sud américains ont utilisé dans le passé la côte ouest africaine pour acheminer leur marchandise en Europe.La DEA avait interpellé plusieurs officiers Bissau Guinéens impliqués dans ce trafic.

Du côté de Brazzaville malgré la loi du silence,certaines langues se délient et se penchent vers le directeur général de la police Jean François Ndenguet et les généraux Ossélé,et le colonel Serge Oboa comme étant les principaux relais du cartel Mexicain.

Le désespoir financier né de la crise économique dont traverse le Congo,pousse les autorités à improviser des solutions pouvant leur assurer les entrées importantes d’argent.Le FMI ayant émis des sérieux doutes sur leur sincérité,et les banques chinoises peu collaboratrices avec les quatre voleurs possédant d’énormes fortunes chez elles.



1 COMMENT