Dette extérieure : Ouverture imminente des négociations avec la Chine

0
216




Il s’ouvrira à partir du 5 novembre, des négociations sino-congolaises portant sur le règlement du problème de la dette du Congo vis-à-vis de la Chine. Le ministre congolais des Finances et du budget, Calixte Nganongo et l’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin ont débattu du sujet, lors d’un tête-à-tête, le 29 octobre à Brazzaville.

Suite aux échanges entre les présidents Denis Sassou N’Guesso et Xi Jinping, lors du dernier voyage du président congolais en Chine, les experts des deux pays vont se retrouver, pour tabler sur les conditions de « soutenabilité » de la dette congolaise à l’égard de la Chine.

Le ministre des Finances et du budget, Calixte Nganongo, et l’ambassadeur de Chine en République du Congo, Ma Fulin ont balisé le cadre, pour permettre de traiter de cette dette qui constitue l’un des goulots d’étranglement pour l’aboutissement du dossier du Congo auprès du Fonds monétaire international.

Pour les deux parties, le temps presse, ainsi que l’a relevé l’ambassadeur chinois : « La Chine propose de commencer tout de suite des négociations avec la partie congolaise sur la question de la dette. Le ministre et moi sommes convenus de nous retrouver durant ce délai pour régler une fois pour toute le problème », a-t-il indiqué.




La dette extérieure congolaise est estimée à 5 329 milliards de francs CFA, soit 110% du produit intérieur brut du pays. Près d’un tiers de cette obligation est détenu par le partenaire chinois, environ 34,1% du montant global.

« C’est un problème qui a beaucoup gêné non seulement le développement du Congo mais également la coopération entre les deux pays. Donc il faut en finir avec ce problème dans un meilleur délai », a assuré Ma Fulin.