Des sociétés fraudeuses frappées au portefeuille

0
251




De nombreuses compagnies forestières prises en flagrant délit de fraudes dans la filière bois avaient été sommées de s’acquitter de leur dette vis-à-vis de l’État congolais, à hauteur de 25% de la créance. Si certaines se sont exécutées, d’autres tardent à le faire. À leur endroit, des mesures coercitives ont été prises avec notamment la saisie de leurs comptes bancaires sur l’ensemble du territoire national. Voici le fac-similé du texte édictant les différentes mesures.