Des militaires projettent-ils assassiner les enfants de Sassou Nguesso ?

0
15541




 

 

Cette information top secret nous a été livrée par une source bien introduite au sein du pouvoir de Brazzaville.Un nombre considérable des militaires des forces armées Congolaises auraient decidé unilatéralement de passer à l’action en ôtant la vie à quelques enfants bien ciblés de Denis Sassou Nguesso. « A défaut d’avoir le père,nous pouvons facilement atteindre ces rejetons » a confié un sous officier originaire de la Cuvette Ouest.

Il n’y a pas que le peuple qui en a ras-le bol de Denis Sassou Nguesso et sa bande des voleurs et incompétents. De milliers de militaires des forces armées Congolaises ont aussi le souci de voir le pays de débarrasser de son dictateur usé et malade du cancer de la prostate.





Dépossédés de leurs armes au profit de la DGSP ( direction générale de la sécurité présidentielle),la Garde républicaine,et du GPC,des militaires républicains qui ne supportent plus le désordre qui règne au Congo auraient pris la décision selon une source de s’attaquer directement à la famille de Denis Sassou Nguesso dans l’espoir de créer une psychose et le contraindre à abdiquer.

Il y a quelques semaines certains d’entre eux auraient planifié abattre l’avion présidentiel à l’aéroport d’ollombo près d’Oyo au nord du pays.Nuit été une trahison interne, à l’heure actuelle,la sombre étape Sassou Nguesso serait tournée.

Le dictateur bien au courant de tous ses mouvements a renforcé dernièrement sa sécurité avec la nomination du général Noël Essongo comme son chef d’État major particulier. Cette nomination vise aussi à calmer les ardeurs des ressortissants de la Likouala et Plateaux,très remontés contre le clan d’Oyo.

Denis Christel,Arnaud Wamba,Claudia,Sandrine sont les principales cibles de ses militaires qui chaque jour rêvent de libérer par tous les moyens le Congo.Frapper pour miner le moral du dictateur s’avère inéluctable après toutes les injustices que subissent le peuple,les opposants et les forces armées Congolaises.

Des opérations de reconnaissance auraient été menées près des domiciles de ses enfants. Wamba à Mpila,Kiki vers la semaine africaine,Claudia entre la rue Mvoula au plateau des 15 ans et Mpila Gallieni. « Il n’y a pas que les enfants des autres qui meurent,les vôtres aussi mourront bientôt…et même leurs petits fils partie des cibles potentielles »