Des détenus politiques et d’opinion tués et enterrés dans la savane des plateaux

0
1447




 

 

Plusieurs sources policières rapportent que des personnes qui ont été interpellées lors des diverses manifestations politiques ou pour leurs opinions le plus souvent contre le pouvoir sont froidement et discrètement tuées et enterrées dans la grande savane entre le département des plateaux et celui de la Lekoumou.

Ces personnes ont été interpellées à Pointe-Noire,dans le Pool et à Brazzaville, pour ne pas partager les mêmes opinions que les flatteurs du pouvoir de Denis Sassou Nguesso.

Ceux qui ont été interpellés à Pointe-Noire ont longtemps été enfermés dans les cellules de l’état major des FAC et de la DGST à l’insu de leurs familles.Le plus souvent kidnappés dans les quartiers de Mpaka,Mbota,Fond Tié-Tié et Voungou.



Alors que les raisons de leur arrestation ne devraient aucunement leur valoir la privation de liberté,ces personnes deviennent des prisonniers privés de certains caciques du pouvoir qui ont pris l’ignoble décision de les soustraire de ce monde par des méthodes barbares.

C’est discrètement qu’ils sont acheminés dans la savane des plateaux,où ils sont fusillés et enterrés comme s’ils représentaient un danger pour le Congo.

Pour accomplir ce sale besogne,le pouvoir a pris soin de ne choisir que les militaires originaires de la Cuvette centrale et de l’ethnie Mbochis. Les victimes elles sont généralement du Sud du Congo et des plateaux.

A en croire le pouvoir de Brazzaville,ces militaires bien que tous Mbochis n’ont pas de cœur pour supporter de telles atrocités injustes sur des personnes innocentes,ayant seulement fait preuve de leur patriotisme.

Aujourd’hui avec la situation socio-économique que traverse le pays,même les Mbochis se sont rendu compte d’être gouvernés par des incompétents notoires et sans cœur et amour de la Nation.