Décentralisation : vers la modernisation du département du Kouilou

0
332




Le gouvernement congolais entend rattraper le retard du département du Kouilou en matière de transformation urbaine, en lui dotant d’infrastructures de bases nécessaires qui lui assureraient un rayonnement remarquable. L’annonce a été faite par  Raymond Zéphirin Mboulou, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, le 11 septembre, lors de l’inauguration de l’hôtel du conseil dudit département.   





Parent pauvre de la municipalisation accélérée en 2004, le Kouilou est l’un des rares départements du pays à ne jamais disposer de municipalité et surtout d’infrastructures de bases. Ce département accuse un retard énorme en matière de transformation urbaine par rapport aux autres départements du pays.Lors de l’inauguration du siège du conseil départemental du Kouilou, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou, a  exprimé ce vœu du gouvernement consistant à transformer le département du Kouilou en cité moderne et surtout à rattraper son retard en matière de transformation urbaine. « Nous, au niveau du gouvernement, le président nous a instruits pour rattraper le retard du Kouilou », a dit le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation.




Pour les habitants du Kouilou, cette annonce correspond à l’officialisation d’un plan directeur pour les nouvelles infrastructures dans leur département. S’il est encore difficile, voire impossible de détailler les travaux à venir, nombreux pensent déjà que le Kouilou sera très bientôt une cité moderne.Aujourd’hui, le gouvernement entend accélérer la cadence dans les domaines et secteurs clés où les attentes des citoyens sont multiples. Gage de développement, l’idée plait déjà à plus d’une personne. « Depuis de longues années le développement de notre département, nous voulons le voir se doter d’un ensemble d’infrastructures de qualité », a dit Taty Tchibota, habitant du Kouilou.




Il faut dire que le bon fonctionnement d’une ville et la réussite de tout projet d’aménagement urbain reposent sur la capacité de la collectivité à planifier son développement, en s’appuyant sur un ensemble d’infrastructures de qualité, modernes et adaptées aux besoins.

Notons que l’un des buts avoués des autorités congolaises est de hisser le Kouilou, département littoral, au rang des plus beaux départements du pays : elles entendent en faire une force économique et culturelle.