De la cacophonie à Louzolo Amour OPH, un membre témoigne

0
1325
Le mont Bouyengui, second lieu saint du mouvement Louzolo-Amour

"/>

Prise à Béthanie, cinq années après la visite de la cité sainte de Kibossi, cette photographie montre un autre haut lieu du mouvement ASLA-OPH, situé sur le mont Bouyengui, à Nganga-Lingolo, faubourg rural au sud de Brazzaville. Les adeptes de la capitale s’y retrouvent chaque dimanche pour un grand dambage. Construit sur le modèle du mont Kari-Kari, le mont Bouyengui accueille des dambage en plein air. Les adeptes et leurs invités déambulent en tournant autour de la partie centrale du sanctuaire, tantôt à pas lents, tantôt en courant et en dansant, au rythme des chants accompagnés au synthétiseur et percussions et diffusés par une sono puissante.

Photo de Bernard Coyault, Béthanie, mont Bouyengui, près de Brazzaville, Congo, avril 2012.




Je viens par ce message vous faire part de la situation qui prévoit au sein de notre association Louzolo Amour OPH, en tant que fidèle lecteur de votre site internet.

Meilleurs vœux 2021 !




Nous sommes des membres de l’Association Louzolo Amour-OPH, une grande association religieuse représentée dans plusieurs pays (Congo Brazzaville, Benin, Ghana, Angola, Cote d’Ivoire, France, Etats Unis, …), et dont le siège se trouve au Congo Brazzaville, elle a été créée par Monsieur Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO le 15 Avril 1983, sous le récépissé 884/83.

Nous venons par ce biais, solliciter votre expertise sur cette affaire. Nos anciens leaders auprès de votre institution, parce que plusieurs plaintes lancées contre eux au Congo Brazzaville, sont en tachées de délibérations vides et biaisée. Malgré que nous avons remporté une décision de la cour d’Appel de Pointe Noire.

Qui a su démontrée le défaut de qualité de Me Bikindou Bissombolo, en s’appuyant sur le procès verbal de transport de la troisième chambre correctionnelle du Tribunal de Grande instance de Pointe noire. Et de dur quoi, le manque de supports pour contredire le président fondateur de notre association, notamment sur le changement des textes fondamentaux ( statuts et règlement intérieur). Nous leur reprochons le faux usages de faux, mauvaise gestion et falsification des documents fondamentaux, et en plus ils ont crée une nouvelle association avec un nouveau numéro de récépissé 004/15, pour essayer de faire un holdup sur l’association existante créée par le président fondateur .





Pour l’unique but de vider les caisses au lieu de pratiquer la bienfaisance et prier pour l’humanité souffrante, comme le veut le propriétaire de notre Association, papa Guy Emile Loufoua Cetikouabo. Le dernier jugement remonte au 24/12, à Brazzaville ou nous avons tété condamné à 2 ans avec sursis et 50.00.000 FCFA d’amende, nous avons fait appel. Nous disposons de plusieurs documents prouvons notre victoire, mais la justice de Brazzaville ne semble pas lire le droit , et, nous venons à travers cette demande, manifester notre désir que cette affaire puis être jugée au niveau international .




Et, en attendant nous sommes entrain de réunir les signatures à travers nos membres dans plusieurs pays du monde, pour une pétition afin de l’adressée au président de la République du Congo courant semaine prochaine. 

Arnaud -Constant BIKAMOU 

Président de l’association Louzolo Amour -OPH zone Europe et France récépissé 884/83