Crise du Pool : Du renfort militaire pour le pasteur Ntumi

0
4301




 

 

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans la crise dite du Pool qui mine ce département au sud de Brazzaville depuis le 4 avril 2016.Ce jour,une diversion orchestrée par les miliciens d’un député dans les quartiers du sud avait servi de prétexte au clan de Mpila de chercher à faire taire à jamais toutes les voix contestant le hold- up électoral de Sassou Nguesso.

Le contestataire à abattre était une fois de plus le pasteur Ntumi dont les éléments ont été rendu responsables des dites attaques.Retranché avec ses hommes dans les forêts du Pool,Frederic Bintsamou alias Pasteur Ntumi subit depuis une agression démesurée des forces de sécurité appuyées par des mercenaires Burundais,Soudanais,Tchadiens,Centrafricains,Ukrainiens et même Israéliens qui jusque là sont incapables d’en venir à bout.

Troublé par les échecs à répétition de sa milice dans la traque du Pasteur Ntumi,Sassou Nguesso souffle le chaud et le froid digne de son machiavélisme. Tantôt,il traite Ntumi de terroriste,tantôt lui tend la main.




La résistance des Ninjas du Pasteur Ntumi n’est pas effet du hasard,mais le fruit d’une parfaite maîtrise du terrain et surtout d’une prise de conscience de certains militaires républicains qui font le renseignement en leur faveur.

Selon un journaliste d’un grand quotidien français qui a séjourné incognito dans le Pool,le pasteur Ntumi a reçu du renfort impressionnant pouvant dorénavant permettre à ses hommes de mieux attaquer les positions de leurs adversaires,mais surtout se défendre. Des appareils de communication sophistiqués permettent à la chaîne de commandement des Ninjas une coordination parfaite sur le terrain.

L’information confirmée depuis par deux commandants de zone Ninjas contredit les dernières rumeurs du pouvoir sur d’éventuelles défections de certains éléments de Ntumi qui auraient pris contact avec les « fameux sages » du Pool.

Ayant décidé de jouer la tactique d’auto défense en attente de la fin formation de deux bataillons par des instructeurs étrangers spécialistes en rébellion,le Pasteur Ntumi attend tranquillement son moment en lieu sûr et en bonne santé.

Depuis l’extérieur du Congo, plusieurs médecins congolais veillent à la santé de Ntumi grâce à la télémédecine alors que Sassou Nguesso lui vient de fermer l’unique centre hospitalier universitaire du pays à escient pour prouver eu FMI qu’hypocritement que ses poches sont vides.

Qu’en sera-t-il du combat entre l’ancien instituteur sans élève connu et l’ancien psychiatre aux patients connus ?




LEAVE A REPLY