Crise du Pool : 50 militaires Nibolek capturés et libérés par les Ninjas

0
6377




 

Une cinquantaine d’éléments des forces armées congolaises déployées dans le département du Pool à la trousse du pasteur Ntumi auraient été capturés et libérés aussitôt par les Ninjas.Ces derniers auraient décidé cette libération après s’être rendu compte que les 50 militaires étaient tous originaires du Grand Niari. « Vous êtes nos frères et Sassou veut nous opposer une fois de plus…Nous savons que c’est contre votre volonté que vous êtes là,rentrez chez vous rejoindre vos familles frères ».C’est en ces termes que Ntumi en personne se serait dirigé à eux.

Alors qu’une rencontre entre les sages du Pool et le chef de l’État venait d’avoir lieu au palais du peuple dans le but de trouver une issue pacifique au conflit qui mine ce département depuis le 4 avril 2016,les forces armées congolaises elles,ne cessent de causer des dégâts dans les villages.

Une colonne composée de 50 militaires postés dans les villages frontaliers avec le département de la Bouenza aurait été capturée par les éléments du Pasteur Ntumi qui les auraient surpris entrain de manger. Cernés,les militaires n’auraient opposés aucune résistance.

Les Ninjas extasiaient pour cette belle capture et n’attendaient que l’ordre d’en haut pour décider du sort de leurs prisonniers.Mais après une minutieuse identification des 50 capturés dont le résultat aurait été transmis à la hiérarchie des Ninjas,la décision de les libérer aurait été prise.

Les 50 militaires auraient été surpris de voir apparaître en personne le pasteur Ntumi avec lequel,ils auraient partagé quelques heures de prière et échanges.

Selon les témoignages de ses militaires qui refuseraient désormais de repartir au Pool,on assisterait à une grande farce dont le but serait de justifier le maintien d’un homme au pouvoir.Ces mêmes militaires rapportent que Ntumi les aurait libéré après s’être rendu compte que tous provenaient du Grand Niari.

Car pour le chef de Ninjas,cette attitude était une preuve du tribalisme qui caractérise le pouvoir de Brazzaville,toujours animé par l’idée d’opposer les départements du sud entre eux. D’autant plus que parmi ces 50 militaires,nombreux portaient les mêmes noms que les Ninjas.