Covid19 : la vaccination désormais obligatoire pour les personnes exposées

0
530

Sur proposition de la Coordination Nationale de gestion de la pandémie de coronavirus covid-19, le gouvernement congolais a, ce vendredi 23 juillet, adopté une politique de vaccination obligatoire contre la Covid19 adressée à certaines  populations cibles. 

La campagne de vaccination fondée sur le volontariat reste faible à cause notamment du déni de la maladie chez une partie de la population, affirme la Coordination nationale de gestion de la pandémie de coronavirus covid-19. 

A ce jour, seul 1,79% des personnes ont totalement été vaccinées, soit 71.372 personnes sur les 3 468 906 visées pour atteindre l’immunité collective. En parallèle, l’inobservation des gestes barrières fait craindre une circulation exponentielle de la maladie, le sujet continue de préoccuper les autorités congolaises, indique le porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla. 

Face à cette situation, la Coordination Nationale, réunie cette semaine, n’a pas hésité à proposer de nouvelles mesures contraignantes au Conseil des ministres. Elle a notamment franchi la limite de l’obligation pour certaines populations dites « exposées » de se faire vacciner.   

“Faire obligation aux personnels de la santé et des enseignements à se vacciner dans les meilleurs délais ; Inviter les étudiants qui souhaitent prendre part aux concours d’entrée à l’université à inclure dans leur dossier d’inscription la preuve de leur vaccination« , indique le compte rendu.

L’obligation vaccinale appliquée dans quelques pays à ce jour fait débat du fait qu’elle remet en cause les principes de la liberté individuelle. La question s’invite désormais au débat public congolais.

Partout où cette stratégie a été adoptée, les contraintes ont progressivement concerné les activités du quotidien. Au Congo, on pourrait donc voir cette mesure s’étendre à davantage de catégories de population au cours des prochains jours.

Le compte rendu de la 24e réunion de la Coordination Nationale indique d’ailleurs dans cet élan, que les membres du gouvernement sont également invités « à mettre en œuvre sans délais toutes les actions devant amener les fonctionnaires et agents placés sous leur autorité à se faire vacciner, l’administration d’Etat et les structures sous tutelle devant donner l’exemple à l’ensemble de la population. »