Covid-19: les chercheurs d’Afrique centrale accélèrent leurs investigations

0
563




Les experts en santé réunis le 26 janvier, en congrès international à Brazzaville sur le thème « recherche et covid-19 en Afrique centrale », discutent sur les différentes activités de recherche menées sur la pandémie du coronavirus.





Les différents travaux de recherche et d’innovation menés par les chercheurs, explique le président du congrès, Léon Mutesa également membre du task-force du Rwanda ont fait preuve d’efficacité à moindre coût. Selon lui, les œuvres ont suscité l’intérêt et la motivation des autres chercheurs.L’objectif du congrès est de faire comprendre aux chercheurs et experts en santé les données épidémiologiques du coronavirus et leur moyen de production. Il permettra aux chercheurs d’acquérir des connaissances générales sur les données épidémiologiques, cliniques et des voies thérapeutiques au moyen de la lutte contre le SARS-Cov-2.

Il s’agit également d’identifier les plantes médicinales et les compléments alimentaires susceptibles d’être utilisés dans le traitement du Covid-19 ainsi que d’intérioriser les méthodes de dépistage et les anomalies biologiques associées.




La ministre de la Santé et de la Population, Jacqueline Lydia Mikolo, a évoqué dans son allocution d’ouverture, la situation épidémiologique du covid-19 dans le monde et les recherches menées sur le vaccin.

Les statistiques données ont montré que les continents d’Amérique et d’Europe ont été plus touchés au monde. Ces deux continents ont enregistré des pertes considérables en vies humaines.

La situation épidémiologique du covid-19, jusqu’au 24 janvier 2021 se présente de la manière suivante :

Dans le monde : 97 464 064 de cas confirmés et 2 112 689 de décès.

Amérique : 43 456 971 cas

Europe 32 032 536

Les Etats-Unis, le pays le plus touché au monde :  24 604 325 cas et 410 667 de décès suivi de l’Inde : 10 624 533 cas et 153 339 décès.

Afrique : 1 404 839 cas et 40 574 décès en Afrique du sud, pays le plus touché.

Congo : 7 887 cas enregistrés et 117 décès à la date du 19 janvier 2021.

Abordant la question du vaccin, la ministre a souligné la collaboration qui existe entre l’Organisation mondiale de la santé avec les milliers de chercheurs dans le monde dans l’accélération et le suivi du développement des vaccins.  « Le processus de suivi a intégré les étapes de mise au point de modèles-animaux, en passant par toutes les étapes intermédiaires jusqu’à la conception des essais cliniques qui ont permis la mise en forme et la production des vaccins contre le coronavirus », a-t-elle déclaré.

Notons que le congrès international d’Afrique centrale est organisé du 26 au 28 janvier, au Rectorat de l’Université Marien Ngouabi. Les communications porteront notamment sur la recherche et le covid-19 en Afrique centrale, les aspects cliniques ainsi que les aspects thérapeutiques du covid-19.