Corruption en Afrique: Vincent Bolloré en garde à vue à Nanterre

0
568




 

 

L’homme d’affaires a été placé en garde à vue dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour « corruption d’agents publics étrangers »…

Le patron de Canal +, Vincent Bolloré, a été placé en garde à vue ce mardi à Nanterre (Hauts-de-Seine) dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de corruption autour de l’attribution de concessions portuaires en Afrique de l’Ouest, a appris 20 Minutes de source judiciaire.

L’homme d’affaires breton est entendu dans le cadre d’une information judiciaire ouverte à Paris notamment pour « corruption d’agents publics étrangers », a-t-on appris de même source, confirmant une information du Monde.




L’enquête porte sur les conditions d’obtention en 2010 de deux des seize terminaux à conteneurs opérés par le groupe Bolloré sur le continent africain, l’un à Lomé, au Togo, l’autre à Conakry, en Guinée.

Le groupe Bolloré dément « toutes irrégularités »

Les magistrats cherchent à savoir si le groupe Bolloré a utilisé ses activités de conseil politique pour obtenir la gestion des ports.

Le groupe Bolloré a démenti des irrégularités dans des activités sur le continent. « Le groupe Bolloré dément formellement que sa filiale de l’époque SDV Afrique ait commis des irrégularités. Les prestations relatives à ces facturations ont été réalisées en toute transparence », déclare le groupe dans un communiqué.




Lestée par cette annonce, l’action Bolloré a perdu plus de 4 % ce mardi à la Bourse de Paris. A 11h43, le titre perdait 4,53 % à 4,26 euros, dans un marché à l’équilibre (-0,01 %).



LEAVE A REPLY