Coronavirus: les rassemblements de plus de 1000 personnes désormais interdits en France





Les rassemblements de plus de 1 000 personnes seront désormais interdits en France pour freiner la propagation du coronavirus, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, ce dimanche 8 mars 2020 au soir, à l’issue d’un Conseil de défense à l’Élysée de plus de deux heures.

« À l’échelle nationale, tous les rassemblements de plus de 1 000 personnes sont désormais interdits. Les préfets, les ministères feront remonter une liste d’événements considérés comme utiles à la vie de la nation », a déclaré ce dimanche 8 mars au soir le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur le perron de l’Élysée. Les manifestations, les concours et le recours aux transports en commun ne sont pas concernés, rapporte l’Agence France-Presse.




Cette annonce devrait avoir des conséquences importantes dans le monde du sport et des spectacles. Les autorités multiplient déjà les annulations d’événements comme le Salon du Livre, prévu du 20 au 23 mars ou le Mondial du tatouage prévu à l’origine du 13 au 15 mars à Paris. Jusqu’ici, seuls les rassemblements de plus de 5 000 personnes étaient interdits, et ce jusqu’à mi-avril.

Plusieurs événements sportifs ont été reportés ce week-end, notamment le match de football de Ligue 1 Strasbourg-PSG prévu samedi 7 mars, ou celui de rugby féminin entre l’Écosse et la France dans le tournoi des Six nations.

 Toujours au stade 2

Le pays est « toujours ce soir » au « stade 2 » de la gestion de l’infection, a précisé Olivier Véran. Selon un bilan établi dimanche à 15h par l’agence Santé publique France, le coronavirus a contaminé 1 126 personnes en France et provoqué 16 décès.

Autre mesure annoncée : un assouplissement des conditions pour l’exercice de la télémédecine. « J’ai décidé de lever l’obligation de passer (en amont) par son médecin traitant (…) avant la réalisation d’une consultation à distance », a indiqué le ministre qui signera lundi un décret en ce sens.

Par ailleurs, tous les établissements scolaires et toutes les crèches d’Ajaccio, en Corse, vont être fermés, a annoncé dimanche la préfecture de Corse, précisant que la ville était désormais considérée comme un cluster. Ajaccio regroupe 23 des 28 personnes atteintes par le coronavirus recensées dans l’Ile de Beauté, dont trois en réanimation, a précisé l’Agence régionale de santé (ARS) de Corse.




Les entreprises face au coronavirus

Au sein des entreprises, des mesures sont prises pour préserver la santé des salariés et permettre la poursuite des activités. « Nous avons quatre bouteilles de gel hydroalcoolique à l’accueil pour éviter la propagation du coronavirus. Tout le monde s’en sert », explique Raïssa, hôtesse d’accueil chez RSM Paris, au micro de notre journaliste, Ariane Gaffuri. Ce cabinet de conseil pour les petites et moyennes entreprises, situé dans le centre de Paris, a sensibilisé ses clients et son personnel à l’épidémie de coronavirus.

« Nous sommes beaucoup questionnés sur les mesures que les entreprises doivent prendre pour protéger leurs salariés puisque l’obligation de sécurité est une des obligations inhérentes à tout employeur », souligne Pauline Tuil, manager en droit social.




Et cela commence par un rappel des mesures d’hygiène de base : « Se laver les mains quand on sort du métro, ne pas éternuer sur les gens, pas dans ses mains non plus, mais dans son coude. Récemment on demande de ne plus serrer les mains des clients, les salariés, pareil, qu’ils ne se fassent pas la bise le matin quand ils arrivent. »

À la moindre suspicion, François Aupic, en charge des ressources humaines, prend les devants. « Le week-end dernier, il y a une collaboratrice qui m’alerte en me disant :  » mais moi au fait, j’étais chez mes parents qui habitent en Italie, dans la région de Lombardie. Que dois-je faire ?  » Je l’ai mise tout de suite en télétravail en quarantaine. Maintenant, tous les collaborateurs de RSM vont devoir prendre avec eux chaque soir leur matériel informatique au cas où on doit se mettre en télétravail sans préavis. » Se pose par ailleurs la question d’annuler ou non les événements organisés par l’entreprise.