Coronavirus : les ministres refuseraient de réduire leurs salaires pour aider le pays

0
1061




Un économiste congolais a toujours soutenu qu’aucun ministre Congolais n’a jamais financé le projet d’un compatriote ou même d’un membre de sa famille afin de l’aider à être indépendant. Ils aiment l’assujettissement autour d’eux. Alors qu’un peu partout en Afrique, des ministres baissent drastiquement leurs émoluments pour booster les fonds de solidarité contre le Covid-19, au Congo, aucun ministre ne serait disposé à le faire. Ces gens-là touchent entre 11 et 15 millions de cfa pour un rendement nul.




Au Rwanda, le gouvernement a baissé les revenus de ses membres, au Burkina-Faso, le président Roch Kaboré s’est privé de salaire pour plusieurs mois dans l’unique souci de dévier ses fonds à la lutte contre le Coronavirus. Au Congo Brazzaville, pays où des ministres brillent par une incompétence notoire, aucun d’eux ne serait disposé à faire ce sacrifice pour la république.

La proposition faite par un député a été battu en brèche par la majorité des ministres qui l’auraient même proféré des menaces. Ces ministres ne sont prêts à se priver des entrées financières alors qu’ils entretiennent plusieurs femmes.




En apportant une aide matériel au Congo, le chinois Jack Ma, président du groupe Alibaba oubliait que les 40 voleurs vivent bel et bien dans ce pays. Ce don a fini dans les mains des ministres au détriment des médecins et hôpitaux. Un véritable voleur ne peut jamais tolérer que son salaire soit destiné à la nation.

Ce moment de sacrifice pour la nation s’est transformé plutôt en une occasion en or pour les ministres de se remplir les poches. Chaque jour, le premier ministre Clément Mouamba reçoit des chèques en million des donateurs, mais cet argent est utilisé à d’autres fins. Le Congo est un pays des escrocs en costume serviteurs de l’État.




Pour les ministres du gouvernement du Congo, il n’est pas question que la baisse de leurs salaires soit un sujet à débattre. Un fonds national de solidarité a été crée et il revient à tout ceux qui profitent des faveurs du pouvoir de l’approvisionner.

Même les ressortissants du Yémen, un pays en guerre ont fait un don au Congo au grand plaisir des ministres. Qu’apportent par exemple Adelaide Mougani, Ngouonimba, Coussoud -Mavoungou, Thierry Moungala etc au pays pour percevoir chaque mois 11 millions de cfa ? Un professeur d’université ou un médecin n’ont même pas un million le mois.