Coronavirus: dans un rapport, les pompiers critiquent la gestion de la crise sanitaire en France

0
230




La Fédération nationale des sapeurs-pompiers (FNSP) étrille l’administration sanitaire française pour sa gestion de la crise du Covid-19. Un document, initialement destiné au ministère de l’Intérieur, toujours en cours d’écriture mais qui est pourtant déjà très cinglant.

C’est un rapport qui, même s’il n’est pas encore finalisé, commence déjà à faire du bruit. Le texte ne devait pas se retrouver dans la presse mais le document a été révélé par Le Parisien, et la fédération des sapeurs-pompiers assume ses critiques.



L’organisation qui représente les 247 000 pompiers français n’est en effet pas tendre avec l’administration sanitaire dans le cadre de la gestion de la lutte contre le Covid-19. La principale cible de ce rapport sont les Autorités régionales de Santé (ARS). Aux yeux des auteurs du texte, elles sont responsables de la gestion comptable et financière du système de santé et elles n’étaient donc pas « préparées à la gestion des situations d’urgence ».

Redonner l’initiative aux acteurs de terrain

Dans ce document, la Fédération pointe également le manque de coordination et de communication des agents du ministère de la Santé avec les autres acteurs. Les pompiers ont ainsi le sentiment d’avoir volontairement été laissés de côté durant le plus fort de la crise.



De manière générale, ce rapport conteste ainsi au ministère de la santé le rôle d’organisateur de la réponse face à l’épidémie. Pour remédier au problème, les auteurs préconisent une refonte du modèle de gestion de crise en France qui mettrait systématiquement le ministère de l’Intérieur – dont dépendent les pompiers – aux manettes. Ils évoquent également une alternative : créer un ministère dédié à ces questions.

En tout cas, l’objectif final est le même selon la FNSP : sortir d’une gestion de crise qualifiée de lourde et administrative pour redonner l’initiative aux acteurs de terrain.