Corée du Nord: le diplomate en fuite est issu d’une grande famille du régime

0
244




Qu’est devenu le diplomate nord-coréen, ambassadeur de facto de son pays en Italie, disparu depuis novembre avec sa famille ? La question agite la Corée du Sud depuis le 3 janvier, quand la nouvelle de sa probable défection et demande d’asile dans « un pays occidental » a été annoncée. D’autant que le responsable en fuite pourrait posséder des informations précieuses sur le régime de Pyongyang.

Les services secrets sud-coréens ont confirmé sa disparition. Cette défection, la deuxième d’un diplomate nord-coréen en deux ans, est source de vif embarras pour Pyongyang. Plusieurs informations laissent à penser que le diplomate en fuite pourrait détenir de précieux renseignements sur les rouages de l’appareil d’Etat nord-coréen.

Famille très haut placée

Jo Song-il, 48 ans, vient d’une famille très haut placée parmi les apparatchiks nord-coréens. Il y a une quinzaine d’années, au début de sa carrière, l’homme a travaillé comme officier de liaison auprès d’une ONG humanitaire française basée à Pyongyang.

Parfaitement francophone, Jo Song-il est décrit comme « cultivé, idéaliste, pas prétentieux, et exceptionnellement intelligent » par un Occidental qui l’a rencontré à plusieurs reprises. Il a une femme et un enfant, avec lesquels il a pris la fuite.

Selon le journal Asia Times, le père de Jo Song-il était vice-directeur du Bureau d’organisation et de direction du Comité central du Parti des travailleurs, une organisation très influente considérée comme le cœur du pouvoir nord-coréen sous le règne de Kim Jong-il, père et prédécesseur du dirigeant actuel Kim Jong-un.




Informations précieuses

Cela signifie que le diplomate en fuite possède probablement des informations précieuses sur les élites de Pyongyang et sur le fonctionnement interne du régime. Des informations qui devraient faciliter sa demande d’asile et son accueil par un pays tiers.