Conseil consultatif des personnes vivant avec handicap : Gaston Yomo élu membre

0
424




L’élection du président du Réseau des associations des personnes vivant avec handicap, en tant que membre ayant voix délibérative, a eu lieu ce 26 décembre au cours d’une assemblée générale qui s’est tenue dans la salle du 28-novembre 1958, située dans l’enceinte de l’École paramédicale Jean-Joseph-Loukabou.

 

L’activité qui a réuni les organisations des personnes vivant avec handicap a été présidée par Jean-Louis Banthoud, directeur de cabinet représentant le préfet du département. Elle a été organisée conformément au décret fixant les modalités de sélection des membres ayant voix délibérative au sein du conseil consultatif des personnes vivant avec handicap, adoptées par le conseil des ministres du 13 décembre.

Gaston Yomo, qui va siéger au sein de ce conseil pour le compte du département de Pointe-Noire, a été élu avec cinquante-quatre voix sur soixante-onze (soit 82,52% des voix), devançant de loin les trois autres candidats, notamment Serge Badenika, M’beri Matondo et Batsekama Tchikanga. Bien avant l’élection, les quatre candidats ont présenté chacun leur projet de société. Gaston Yomo a rencontré l’assentiment de la majorité qui lui a accordé ses voix avec assurance.

Ému, c’est avec des larmes de joie qu’il a exprimé sa gratitude et sa satisfaction en indiquant : «Je suis ému parce que je prends la responsabilité de défendre les personnes vivant avec handicap de notre département. Nous avons fait des choses sans les moyens juridiques. Nous l’avons fait parce que nous-mêmes, personnes vivant avec handicap, nous avons pris nos problèmes à bras le corps. Mais, cette fois, nous avons un outil de travail qu’est le conseil consultatif».




Gaston Yomo, qui compte sur son expérience pour défendre les droits des handicapés, a aussi sollicité la contribution de tous. Il a assuré de sa disponibilité, indiquant : «Je n’épargnerai aucun effort pour être à votre écoute». Puis, il   a présenté sa feuille de route dont la première action, très ovationnée par les participants, concerne la salle du 28-novembre où s’est déroulée l’assemblée. «Ma première bataille, c’est de voir que cette salle qui a vu la République naître puisse avoir une rampe pour permettre son accessibilité réelle à la personne handicapée», s’est-il engagé.

L’assemblée générale des organisations des personnes vivant avec handicap s’est déroulée en présence de Marie-Thérèse Loemba, directrice départementale des Affaires sociales de Pointe-Noire, et de Paul Urbain Koulibali, chef de bureau des personnes vivant avec handicap.