Congo/Etats Unis : Un million de dollars us pour une assistance alimentaire aux populations de la Likouala

0
734





Un don de 1 million de dollars US du fonds Usaid a été fait au Programme alimentaire mondial (Pam), en vue de poursuivre l’assistance alimentaire aux populations vulnérables dans le département de la Likouala, a annoncé, le 18 août à Brazzaville, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique (Usa) en République du Congo, M. Todd Haskell.

Ce don va permettre d’assister près de 7.000 ménages vulnérables, soit 36.000 personnes dans les districts de Bétou, Dongou, Epena et Impfondo. Chaque bénéficiaire va recevoir 10.800 Fcfa via le système des transferts monétaires Scope pour effectuer des achats alimentaires dans les boutiques partenaires du Pam.




Dans son annonce, le diplomate américain a fait remarquer que dans les moments difficiles, les défis auxquels sont confrontés les plus vulnérables sont souvent oubliés. « Les victimes des inondations de l’année dernière sont toujours confrontées à diverses difficultés, luttant toujours chaque jour. En tant que véritables partenaires, nous nous engageons à soutenir le Congo et les Congolais lorsqu’ils sont dans le besoin», a-t-il ajouté.

 Depuis plusieurs mois, les populations de la Likouala ont fait face à trois facteurs de vulnérabilité, notamment les inondations d’octobre 2019 à janvier 2020, qui ont détruit les maisons, les champs (70% des récoltes perdues selon les services techniques locaux et une prochaine grande récolte possible seulement en fin d’année 2020) ; la résurgence du virus Ebola dans la province voisine de l’Equateur, en République démocratique du Congo (Rdc), qui a entraîné la fermeture des frontières, alors que les échanges commerciaux sont fréquents entre les deux zones, et la crise sanitaire de la Covid-19 qui affecte l’ensemble de la population congolaise et mondiale.

Ces facteurs ont eu un impact majeur sur le prix et la disponibilité des produits alimentaires dans ladite zone et un impact sur la sécurité alimentaire et nutritionnel des populations. Par exemple, selon une enquête du Pam, en juin 2020, le prix au kilo du foufou était de 25% plus élevé que la moyenne annuelle au marché de Liranga.




Depuis novembre 2019, suite à l’appel des autorités congolaises, le Pam a apporté une assistance à plus de 130.000 personnes affectées par les inondations dans le nord et le centre du pays.

De son côté, le représentant du Pam en République du Congo, M. Jean-Martin Bauer, a souligné qu’en cette période instable due à la crise sanitaire de la Covid-19, il est essentiel de soutenir les populations locales encore fragilisées par les évènements climatiques d’octobre et de novembre derniers. Ainsi, il s’est dit content de voir les Usa soutenir leur action d’assistance dans cette période de crise sanitaire.

Le Pam est présent en République du Congo depuis 1968. Après une période d’absence de sa représentation au Congo à partir de 1994, il a réouvert son bureau en 2000 à la suite du conflit armé de 1997.




Les priorités du Pam en République du Congo pour la période 2019-2023 sont la réponse aux situations d’urgence, l’alimentaire scolaire, le soutien aux petits exploitants et le renforcement des capacités. Son équipe est composée d’environ 65 personnes réparties entre le siège à Brazzaville et ses cinq sous-bureaux de Bétou, Kindamba, Nkayi, Owando et de Pointe-Noire.

Le Pam est une institution de l’Onu. Il a pour objectif de sauver des vies en situation d’urgence et de changer les vies de millions de personnes grâce au développement durable. Il intervient dans plus de 80 pays dans le monde, en nourrissant les populations victimes de conflits et de catastrophes et en construisant un avenir meilleur pour les générations futures, a-t-on rappelé.

(ACI)