Congo : Plus de 48 milliards générés par la téléphonie mobile

0
1065




 

 

Les activités des trois sociétés de téléphonie mobile opérant au Congo, notamment MTN Congo, Airtel et AZUR, ont généré pour le seul troisième trimestre 2017 des gains de l’ordre 48,2 milliards francs CFA. Dans le rapport trimestriel publié par l’Agence de régulation des postes et communication électronique (ARPCE), cette bonne nouvelle est quand même écornée par la perte de plus de 75.000 abonnés par la société MTN Congo.

La téléphonie mobile confirme ainsi sa grande contribution au Produit intérieur brut (PIB) du Congo. Il est en pleine croissance et pourrait atteindre les 15%. Les sociétés de téléphonie mobile installées au Congo génèrent continuellement de l’argent. Aujourd’hui, les licences 4G ne sont plus cédées à moins de 10 milliards de francs CFA.

Selon le point fait par l’ARPCE, pour le troisième trimestre, les appels entrants et sortants du troisième trimestre 2017 ont produit quelque 48,2 milliards de francs CFA. Mais ce chiffre est en baisse, à comparer à celui de l’année dernière, dans la même période. En effet, ces activités avaient généré plus de 61 milliards de francs CFA. Au premier trimestre de cette année, le trafic avait permis d’encaisser 49,2 milliards.

L’observatoire organisé sur le troisième trimestre de cette année par l’ARPCE, montre que ce trafic est l’activité de quelque 4,9 millions d’abonnés installés au Congo, et répartis entre les trois opérateurs du pays, à savoir MTN Congo, Airtel et AZUR. Il faut noter que depuis le troisième trimestre 2016, le nombre d’abonnés a augmenté de 4,3%. Et dans l’ensemble, le succès du téléphone portable reste imparable dans le pays, soit un taux de pénétration de 102%.

Mais les abonnés ne sont pas fixes à un opérateur. Ils changent selon la qualité des services fournis. C’est pourquoi, entre les deuxième et troisième trimestres 2017, MTN Congo a perdu 75.000 abonnés. C’est-à-dire, ils étaient 2.408.000 abonnés au premier trimestre, et sont restés 2.333.000 abonnés. Sa concurrente immédiate, Airtel a connu quant à elle une hausse de 4% d’abonnés. Chez AZUR, la décrue continue, car l’opérateur a perdu jusqu’à 12% d’abonnés au troisième trimestre de cette année.

MTN Congo a pris la mesure du problème. La société a en effet réuni en début de cette  semaine, des consommateurs et l’autorité de régulation, pour annoncer des améliorations significatives sur ses produits. Trois associations de consommateurs ont d’ailleurs signé un accord avec MTN Congo, dans le but de rapporter toutes les plaintes des clients à l’opérateur, qui devrait par la suite les résoudre en très peu de temps. C’est pour la première qu’une société commerciale de masse agit ainsi au Congo, et dans l’intérêt du public.

Source: Vox.cg