Congo, pays où les papas tocards se réunissent pour inaugurer un robinet avec la presse

0
1505

Le plus triste est de voir des jeunes embarqués dans cette bêtise par le relais communicationnel sur les réseaux sociaux. Ces jeunes appellent cela développement dans le secteur de l’eau et en sont fiers. Au Congo, des papas qui promettent monde et merveilles à leurs populations ne se gênent plus de tomber facilement dans la bêtise au point de pousser le peuple à douter de leurs capacités intellectuelles.

Généralement le JT de 20h de Télé Congo fait de ce genre d’information sa Une à la grande déception de ses maigres téléspectateurs. On entend de la bouche du journaliste relayer toute une journée de la rédaction, un texte plein de stupidités du genre que « le chef de l’État soucieux d’approvisionner son peuple en eau potable à inaugurer dans le sixième arrondissement de Brazzaville un robinet dont l’eau provient d’un forage qui a coûté un milliard de frs. Cela va tant soit peut soulagé les populations de ce grand arrondissement qui ont remercié Denis Sassou Nguesso pour ce geste »

Le Congo dans son ensemble a sombré dans la nullité avec des journalistes qui s’éloignent de leurs cours à la faculté et se ressemblent de plus en plus aux agents publicitaires du mensonge et de l’idiotie.

Après 61 ans d’indépendance, ces dirigeants sont encore fières de se prendre en photo devant un robinet et de convier même la presse à l’évènement. On comprend pourquoi tous les chantiers entrepris par ces papas ne sont pas d’envergure, mais plutôt à court terme. Comment comprendre qu’on construise une route nationale entre les deux grandes villes du pays en lieu et place d’une autoroute au vu de l’importance dans l’économie nationale.

« Le jour où j’ai vu Denis Sassou Nguesso, inaugurer un robinet, j’ai vite compris que le Congo n’avait pas de chance et ne décollera jamais avec ce type à sa tête » a confié un retraité.