Congo : La publication mensuelle des états d’exécution budgétaire obligatoire

0
370





Les participants à l’atelier d’appropriation de l’outil d’évaluation des politiques et institutions nationales (CPIA) ont appelé à l’issue de leur travaux,  le 31 janvier à Brazzaville, le gouvernement à publier mensuellement les états sur l’exécution budgétaire.

Parmi les résolutions prises à cette rencontre figurent également,  l’invite faite au  ministère en charge du commerce,  la Douane, le GUOT et le comité national d’origine, à participer aux réunions sur l’évaluation du Congo pour des questions liées au commerce ;  de mener des enquêtes régulières sur les ménages et les PME ayant accès aux services financiers structurés, aussi inviter les services et structures sous tutelle du ministère des finances et du budget, à participer aux réunions sur l’évaluation du Congo en matière des questions financières.




Ouvrant les travaux de cet atelier, la ministre du Plan, de la statistique et de l’intégration régionale a rappelé le contexte de la dynamisation des réformes de gouvernance et exprimé la volonté du gouvernement de la République du Congo à conduire les mutations substantielles et profondes des institutions qui se traduit par le choix de la gouvernance comme axe premier du plan national de développement 2018-2022, ainsi que par la loi sur l’orientation de la performance de l’action publique adoptée récemment.

L’atelier d’appropriation de l’outil d’évaluation des politiques et institutions nationales (CPIA)  a été organisé  avec l’appui de la Banque mondiale à travers le Projet de réformes intégrées du secteur public (PRISP). Ces assises ont connu la participation de près de soixante-dix cadres venus des ministères sectoriels. L’objectif visé était d’identifier les principaux défis et de formuler des recommandations  à travers l’adoption des indicateurs des politiques et institutions nationales.