Congo: La FAO veut aider les déplacés du Pool à cultiver la terre

1
471

La représentante de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) Suze Percy Filippini a indiqué le 29 septembre à Brazzaville, à l’issue d’une séance de travail avec la ministre des Affaires sociales et de l’action humanitaire, Antoinette Dinga Dzondo, que cette agence onusienne entendait appuyer les populations du Pool à renouer dans les activités agricoles.

A cet effet, elle a indiqué que le système des Nations unies en général sous l’obédience du ministère des Affaires sociales et de l’action humanitaire s’évertuait sans répit à faire plus pour aider les populations du département du Pool en proie à l’insécurité alimentaire.

Consciente du fait que les départements du Pool et de la Bouenza constituent une bonne partie du grenier du Congo, Suze Percy Filippini a notifié qu’il était nécessaire d’assister ces communautés rurales dépendant essentiellement des activités agricoles.

Ainsi, la célébration de la journée de l’alimentation, le 16 octobre, sera une occasion pour soutenir ces populations à se redresser, a-t-elle dit, avant de renchérir que pour pouvoir vivre, ces communautés ont besoin de s’alimenter, de faire de l’agriculture.

Hormis la situation du Pool, les deux personnalités ont aussi abordé les questions liées aux préparatifs des activités de célébration de la journée internationale de l’alimentation. A ce sujet, elle a fait savoir que lors de la célébration de la journée internationale de l’alimentation, un accent particulier sera mis sur l’agriculture et le développement durable.

La représentante de la FAO au Congo a relevé que la cérémonie la journée mondiale de l’alimentation permettra d’élargir les réflexions plus approfondies sur l’immigration liée aux catastrophes naturelles.

A cette occasion, elle a révélé qu’une marche est prévue dans le cadre de cette journée mondiale qui sera célébrée sous le thème « Changeons l’avenir des migrations ». Celle-ci coïncide avec les 40 ans d’existence de la FAO au Congo. Pour marquer cette journée, l’agence onusienne en charge de l’alimentation saisira cette opportunité pour honorer la femme rurale.