Congo : Deux feyman camerounais escroquent 200 millions de cfa au ministre de l’économie

0
10406




 

 

Les deux escrocs camerounais lui ont fait croire posséder des produits pouvant multiplier de l’argent.Le ministre de l’économie du Congo Brazzaville,Gilbert Ondongo a mordu à l’hameçon en mettant sur la table une somme de 200 millions de francs Cfa qui devrait lui produire 400 millions.Qui peut faire confiance à un camerounais dans ce monde ?

En 2016 au Portugal dans le cadre d’une enquête ( Route de l’Atlantique) visant l’homme d’affaires José Veiga très proche du pouvoir de Brazzaville,une somme de 8 millions d’Euros appartenant au ministre Gilbert Ondongo avait été saisi dans l’une de ses villas à Quinta da Marinha. Son épouse s’était vu confisqué quelques semaines plus tôt près de 500.000 euros en liquide par les douaniers à l’aéroport de Roissy Charles Degaulle.

Gilbert Ondongo est le troisième de la liste avec Jean Jacques Bouya,Denis Christel Sassou,et Lucien Ebata a planqué des milliards dans les banques chinoises au grand étonnement de ces derniers,conscients de la pauvreté du Congo.




Au Congo,la majorité de ces dirigeants viennent en politique pour devenir riche et la course à la richesse entre eux n’a aucune barrière. Tous les moyens sont bons pour dépasser les autres en dehors des détournements des deniers publics.

En recevant l’offre des deux escrocs venus droit de Douala,Gilbert Ondongo qui est ministre de l’économie a cru être en face d’une très bonne affaire.Investir 200 millions pour en gagner 400 millions est un véritable jack pot.

Pour mettre leur plan à exécution,les deux feyman camerounais,se sont servis d’une des nombreuses maîtresses du ministre,laquelle a su convaincre son homme sur cette unique opportunité de se faire des sous sans voler enfin l’État congolais.

Au cours de la première rencontre au domicile de sa maîtresse sise au quartier batignolles dans le quatrième arrondissement Moungali,le ministre a vu de ses propres yeux comment ses 100.000 frs ont produit 200.000frs dont il a pu vérifier le légalité dans une banque de la place.

Surexcité à l’idée d’être devenu producteur de billets de Cfa à l’instar de la banque de France,le ministre Gilbert Ondongo a demandé totale discrétion aux deux escrocs,leur faisant signer un papier sur l’exclusivité du business.

C’est dans une annexe se trouvant dans la parcelle de sa maîtresse que Gilbert Ondongo a logé les deux escrocs,à qui il a remis la somme de 200 millions de francs Cfa pour multiplier.Les camerounais devraient toucher 40 % du gain contre 60 % pour le ministre de l’économie du Congo.

Alors qu’ils étaient censés multiplier les 200 millions toute la nuit,les camerounais ont disparu au levé du jour emportant avec eux toute la somme après avoir trompé la vigilance des deux militaires assurant la garde de la villa.

Le ministre de l’économie Gilbert Ondongo,s’est moqué des deux camerounais qu’il a d’un ton moqueur traité d’apprentis voleurs habités par la famine sans montrer des signes d’être affecté.