Congo : des jeunes hommes se marient vite pour cacher leur homosexualité

0
3051




C’est le nouveau phénomène qui gangrène la jeunesse congolaise assoiffée d’argent et proie facile de la vieille élite politique. Obligés à devenir des homosexuels, nombreux sont des jeunes qui parallèlement se marient officiellement avec une femme pour juste masquer leur homosexualité. A Moungali, à peine le mariage célébré, une femme a remarqué comment son homme avait des problèmes avec son anus.




« La réussite est entre tes fesses » est le mot de passe des jeunes pédés pour tenter d’attirer d’autres dans leur monde. A Brazzaville, ils roulent carrosse, distribuent des billets de banque dans les débits de boisson et lieux d’ambiance, vivent une vie de bourgeois, bien que difficilement viennent en aide à un parent ou ami en détresse dans un hôpital, attendant son décès pour s’afficher.

La classe politique actuelle, a fait perdre à la jeunesse des valeurs au profit du goût de l’argent et la réussite sociale par des moyens peu catholiques.L’argent étant devenu le centre de tout, certains jeunes, sont prêts à tout pour s’en procurer. Une aubaine pour les vieux d’agrandir leur secte.




De nos jours, les postes clés de la république et même dans certaines entreprises ont pour candidats des frères de la Loge, ou de la même secte.Des conditions auxquelles peu de jeunes résistent.

On a encore du mal à comprendre pourquoi les vieux ont introduit l’homosexualité comme passage obligé d’admission au clan. A Brazzaville, tout le monde a pu remarquer comment des jeunes organisent à la va vite des cérémonies de dot et mariage coûteux laissant bouche bée leur famille.

Selon Franck , un ex frère de lumière, ces mariages sont exigés par les maîtres de la Loge pour brouiller les pistes homosexuelles des jeunes frères. C’est le cas d’un jeune de Moungali dont la Dot et le mariage civil ont surpris plus d’un. A peine engagé dans un ministère, il n’a pas hésité à rependre favorablement à la liste de Dot établie par sa belle famille et évaluée à plus de 5 millions de cfa.




Quelques semaines après le mariage, sa femme a commencé à se plaindre du fait qu’il ne la touchait presque pas, avant de se rendre compte de ses problèmes persistants à l’anus.Il se faisait défoncer par un vieux du pouvoir.