Congo : Des difficultés de recrutement pour 60% des jeunes dans les entreprises

0
546




Malgré une croissance économique vigoureuse cette dernière décennie, 60 % des jeunes de 25 à 49 ans sont toujours sans emploi et déclarent avoir des difficultés de recrutement dans les entreprises qui ont pignon sur rue au Congo-Brazzaville.

Sur le constat, tout le monde est d’accord. Le chômage des jeunes est un véritable fléau au Congo. Même les autorités le reconnaissent.Même si le gouvernement mise désormais sur les formations qualifiantes ayant des débouchés concrets, 60 % des jeunes diplômés sans emploi qui sortent de l’unique université publique du pays n’ont souvent d’autre choix que de vivre de petits boulots et de rester vivre chez leurs parents.

On rappelle que le Plan national pour l’emploi (PNE), initié par le gouvernement en 2010, avec l’aide du BIT et du PNUD, vise à améliorer l’employabilité de la population en âge de travailler (2,7 millions sur 4,6 millions d’habitants), dont le taux de chômage est passé de 19,7% en 2010 à 16% en 2014.Le Congo avec une démographie de plus en plus galopante qui s’accompagne d’une croissance certes relativement dynamiques mais pas assez inclusive et créatrice d’emplois, le chômage des jeunes est une véritable bombe à retardement pour la stabilité du pays.




Il y a donc urgence en la matière et fort heureusement, cette population jeune et dynamique du pays dispose du potentiel nécessaire pour un renouveau économique à condition qu’elle soit soutenue par des réformes ciblées, court et long terme.Enfin, Il faut changer de paradigme afin de pouvoir transformer le boom démographique que connaît le Congo en un dividende démographique.