Congo : 8 sur 10 jeunes sont au chômage et dans la précarité totale

0
679




Au Congo, pays pétrolier et sous peuplé d’Afrique centrale, 8 sur 10 jeunes vivent dans la précarité totale à cause du manque d’opportunités professionnelles. Non seulement plusieurs entreprises ont du mal à faire face à la pandémie, les politiques d’emploi dont quasi inexistantes, poussant les jeunes à l’informel.Malgré les promesses répétitives des autorités, la création d’emploi demeure encore une épine.




Denis Sassou Nguesso, avait promis en 2009 de créer 40.000 emplois et il n’en a été rien. Il y a un an, il a promis d’incorporer dans la fonction publique plus de 2000 jeunes, toujours une vaine promesse sous les coups des cameras. Avec une production pétrolière de 400000 barils/jour, le Congo peine encore à stabiliser le marché de l’emploi.

Des milliers de jeunes ont du immigrer pour chercher un avenir meilleur et la majorité des étudiants congolais à l’étranger ne rentrent pas au pays après leurs études,de peur de se retrouver au chômage éternel. L’emploi des jeunes n’a jamais été le souci des dirigeants qui se préoccupent plus d’amasser des fortunes.




Étant dans l’impossibilité de fuir, les étudiants congolais en médecine à Cuba, ont été rapatriés par vol spécial sous les coups des cameras. Malgré tout le discours autour de ses diplômes, la réalité du chômage va les rattraper dans des jours à venir. Le pays manque de structures hospitalières adéquates pour leur orientation.

A Pointe-Noire, par exemple, ville pétrolière qui fournit 80 % du PIB du Congo, les jeunes sont livrés au bon vouloir des entreprises étrangères installées sur place. Une grande partie vit de l’informel au profit d’une classe minoritaire.




Avec un population jeune, le Congo assiste passivement comment ce sont des vieux qui sont en activité et ces jeunes au chômage. Le manque d’alternance politique a aussi provoqué une alternance professionnelle.