Confidentiel : des pilotes Ukrainiens devraient bombarder le cortège de Sassou

0
4086




 

 

Au fur et à mesure les jours passent,on apprend un peu plus sur le coup d’État qui se préparaient ou toit au moins serait en standby contre Denis Sassou Nguesso. Selon des informations très sensibles parvenues à Sacer,à défaut d’abattre l’avion présidentiel,il était aussi question de bombarder son cortège à l’entrée du palais du peuple.

Rien n’est perdu pour ceux qui en veulent à Sassou Nguesso et son clan malgré l’arrestation du général Norbert Dabira. Les ramifications des putschistes vont du palais du peuple à toute l’administration territoriale. Comme qui dirait,on a perdu une bataille et non la guerre.

En interpellant le 5 décembre 2017 le général Norbert Dabira,le pouvoir de Brazzaville n’a fait que retarder l’échéance et non désactiver la bombe.Selon des informations en notre possession,les putschistes se sentent plus jamais booster par l’indignation générale qui prévaut au pays.

Le plan établi pour leur putsch, contemplait l’assassinat du chef de l’État et de ses proches les plus influents ainsi que l’arrestation de plusieurs d’autres.





Si l’option principale consistait à abattre l’avion présidentiel à Ollombo ou Brazzaville,la seconde elle était digne d’un film d’action.Des pilotes Ukrainiens qui sont à la charge du pouvoir et utilisés dans les bombardements des positions des Ninjas au pool devraient retourner leur veste.

Ces mêmes pilotes selon le plan établi,bombarderait le cortège présidentiel à son arrivée au palais présidentiel pour éviter des pertes humaines civiles. Des hélicoptères pilotés par ses Ukrainiens,devraient décoller à l’arrivée de l’avion présidentiel pour faire diversion sur une prétendue opération de vigilance.

Une fois que le cortège de Sassou aurait atteint le palais du peuple,des missiles seraient lancés depuis ces hélicoptères,et dans la panique créée des militaires putschistes infiltrés dans le même cortège se seraient chargés de nettoyer la scène de crime en éliminant la dernière résistance.