Condamné à 10 mois de prison,Doudou Copa a craqué

0
2152




 

 

L’ancien producteur, tourneur et manager sollicite le concours des autorités et la solidarité des grands décideurs économiques, en vue de soutenir son ami et artiste musicien, en délicatesse avec la justice française.

Président et propriétaire de l’orchestre éponyme, Doudou Copa de Mi Amor, Bienvenu Dominique Elenga à l’état civil, est incarcéré à la Maison d’arrêt de la Seine-Saint-Denis, Villepinte, depuis le 14 décembre 2017, où il purge une peine de dix mois.

Initialement condamné à dix mois de prison avec sursis dans une affaire de violence conjugale, qui remonte à 2010,  par une multiplication de circonstances il n’a pas pu répondre à plusieurs convocations. A son arrivée à Paris, en décembre, la justice française l’a puni sévèrement, faisant passer la peine de dix mois avec sursis en dix mois d’emprisonnement ferme.

La semaine prochaine, l’artiste va comparaître de nouveau devant le juge. Or, il y a une opportunité pour son avocat, Me Jacques Semionoff, d’engager une nouvelle procédure auprès de la cour compétente pour obtenir des conditions plus souples d’application d’une liberté conditionnelle. Au regard de cela, bénéficiant de la permission de l’artiste, Eddy Fleury Ngombé a lancé son appel à soutien.

« Doudou Copa a besoin du soutien des autorités, de la solidarité des grands décideurs économiques. Je constate que le silence est assourdissant ! Je croyais que la communauté culturelle et les mécènes savaient, à leur tour, honorer nos artistes. Quand je vois Doudou Copa faire des panégyriques et les dédicaces, j’avais franchement espéré plus de solidarité. C’est le moment de réchauffer son cœur, sa maison et surtout de l’aider à continuer à faire ce qu’il sait faire le mieux : la musique. Son nouveau manager, Firro Itoumou Bouya, est en contact permanent avec le président Bouka. Mais Doudou Copa n’a rien vu jusqu’à ma dernière visite. C’est avec sa permission que je me livre à cet exercice. Je dois veiller à son respect et à sa dignité », a déclaré Eddy Fleury Ngombé.




Il a poursuivi  que Doudou Copa est aujourd’hui fils de toute la communauté culturelle et même au-delà et la privation de liberté est une épreuve humaine difficile. « La solidarité bantoue nous invite à l’assister sur toutes les formes. Ainsi, il pourra revenir plus fort et plus créatif. C’est une épreuve qu’il vit avec humilité et philosophie. D’illustres artistes ont été un tant soit peu privés de liberté et ont connu solidarité et assistance. Je citerai Papa Wemba, Koffi Olomidé (…) qui sont redevenus plus forts dans leur art », a-t-il conclu.

Rappelons qu’Eddy Fleury Ngombé, président de l’association Culture Congo avenir, en tant que producteur de Doudou Copa pendant plusieurs années, a obtenu avec l’artiste quelques récompenses et distinctions, dont la plus belle pour les deux demeure le Tam-Tam d’or du meilleur spectacle en 2013, intitulé « Doudou Copa chante Pamelo Mounka ».