Comment Evariste Ondongo, DG de la CNSS est devenu milliardaire et a ruiné les retraités

0
2092




Au Congo, par la volonté d’un homme, les retraités sont devenus des gens inutiles après avoir servi loyalement le pays. Evariste Ondongo, ce Kouyou d’Owando, pistonné par son frère, le ministre Gilbert Ondongo à la tête de la caisse nationale de la sécurité sociale n’a pas perdu son temps pour s’enrichir au détriment des ayants droits ( retraités ). Depuis, sa famille et lui vivent une vie de luxe et, tout ses enfants, même mineurs sont agents de cette entité avec des salaires faramineux. En plus, il gère une liste de près de 100 travailleurs fictifs.




Disait un éminent professeur congolais, que Sassou II a permis au peuple de se rendre à l’évidence de l’incompétence notoire des ressortissants de la Cuvette et surtout de leur goût pour les détournements de fonds publics. Ayant bénéficié de plusieurs boom pétroliers, ce pouvoir a plutôt entraîné le pays dans la faillite au lieu de le relever.

Par des nominations ethniques et fantaisistes, le pays s’est retrouvé dans la marmaille et en banqueroute. Des générations entières sacrifiées et un clan s’est enrichi sauvagement, parents comme enfants.




Evariste Ondongo, à qui le clan a confié la gestion des émoluments des retraités a vite compris que cette classe de personnes ne représente pas grand-chose à ses yeux, d’où les arriérés de paiement des plusieurs mois qu’elles accumulent.

Après avoir donné le meilleur de soi pour le Congo, tout Congolais mérite une retraite tranquille grâce à ses cotisations à la sécurité sociale. Mais, avec le clan de la Cuvette qui a pris le pays en otage, on assiste à l’inverse. Les retraités doivent supplier pour percevoir leur dû, tout simplement parce qu’un certain Evariste Ondongo l’a jugé ainsi.




Déjà, le jour de sa nomination comme directeur général de la CNSS par son frère Gilbert Ondongo, au domicile d’Evariste Ondongo, les voisins ont entendu de cris de joie accompagnés des paroles « Ekomi tour na bisso ya ko koma ba milliardaires ». Une nomination à un poste de responsabilité est une lourde charge qui doit pousser le bénéficiaire à la grande méditation et non à la célébration euphorique.

Evariste Ondongo, annonçait déjà les couleurs , et sa première année a été une dure bataille pour se permettre une fortune de 500 millions de cfa. Pour ce faire, le Kouyou d’Owando s’est octroyé 38 salaires à travers un recrutement fictif. Par ailleurs, il a fait de tout ses enfants et même mineurs des travailleurs de la CNSS.

Chaque travailleur embauché par lui, devrait lui reverser un pourcentage sur son salaire et toute rébellion sanctionnée par une radiation. L’une de ses filles embauchée comme consultante de la CNSS avec un salaire d’un million de cfa passe plus de temps entre quatre avions à faire les magasins en Europe, Moyen-Orient et l’Amerique.




Aujourd’hui milliardaire, Evariste Ondongo justifie les difficultés de paiement de la pension des retraités à la situation économique du pays, alors que les entreprises ont versé régulièrement leurs cotisations. Toute la mauvaise gestion du clan de la Cuvette a un coupable aujourd’hui qui s’appelle «  crise économique  dite mondiale ».

Comment peut-on dormir paisiblement après avoir volé l’argent des retraités qui vivent en enfer ? Même le diable ne comprend plus certains responsables Congolais.