Clément Mouamba se venge de la galère et se vante d’être de nouveau milliardaire

0
3264




On appelle ça effet d’une nomination à la Congolaise.Le premier ministre du Congo Brazzaville Clement Mouamba reconduit le lundi 21 août dernier par Denis Sassou Nguesso affiche aujourd’hui une vie apaisée financièrement bien différente de celle avant sa nomination.Ses avoirs sont chiffrés en milliards.

Avant sa nomination comme premier ministre en avril 2016,l’actuel député de Sibiti menait une vie modeste digne d’un ruiné. Éloigné des sphères du pouvoir bien qu’ayant trahi Pascal Lissouba,Clement Mouamba galérait dans son Sibiti natal où les populations se souviennent encore de sa traversée du désert.

Les acquisitions immobilières dont il affiche aujourd’hui à Sibiti ont confirmé à la population qu’être au pouvoir au Congo est une source inépuisable d’enrichissement.Même la considération et respect que Clément Mouamba avait perdu ont été vite recouvrés. Mouamba est devenu le premier sage de la Lekoumou au détriment du porte parole du gouvernement Thierry Lezin Moungalla.




A Pointe-Noire,son fils jadis « galereur » dont nous taisons l’identité est devenu le « papa bonheur » des caves,Vips et boites de nuit.Au bar le bouillon sur la route de l’aéroport où il a ses quartiers,ses amis boivent à leur soif.Des villas appartenant à la famille Mouamba poussent comme des champignons à Pointe-Noire.

On entend souvent le fils Mouamba affirmé que c’est leur époque,et la famille doit se rattraper du retard et se venger de la traversée du désert. « Congo ya beto nioso ».

Au cours d’une rencontre avec quelques notables de Sibiti avant les législatives où le conflit entre Lali et Yaka était débattu,Clément Mouamba aurait affirmé selon une source présente qu’il était redevenu milliardaire et que plus jamais la galère allait frapper à sa porte.

Le Congo est devenu un champ où chacun profitant d’une nomination se sert à volonté sans se soucier de la majorité décidément exclue de tout bien-être.