Cinq ans après le drame, l’hommage aux victimes de l’Hyper Cacher

0
90




Deux jours après l’attentat contre la rédaction de « Charlie Hebdo », et au lendemain du meurtre d’une policière municipale à Montrouge, la prise d’otages de l’Hyper Cacher à Paris a été le dernier chapitre d’une série d’attentats qui ont marqué le mois de janvier 2015.

 Il est 13h à Paris quand Amedy Coulibaly fait irruption dans le magasin Hyper Cacher où se trouvent une vingtaine de personnes. L’assaillant est lourdement armé et tue dans les premières minutes quatre personnes, toutes de confession juive. Il prend ensuite en otage le reste des clients et du personnel du magasin dans une opération qui durera, au total, quatre heures.

Déjà connu des services de police, l’homme de 33 ans avait assassiné la veille une policière municipale à Montrouge, aux portes de Paris.




Le courage de Lassana Bathily

Les otages seront finalement libérés grâce au courage d’un homme : Lassana Bathily. Arrivé du Mali à l’âge de 15 ans, cet employé du magasin parvient à cacher six personnes, qu’il isole des coups de feu dans une chambre froide.

Il s’enfuit ensuite par l’arrière du magasin et fournit dans la foulée des renseignements aux militaires sur place. Ce sont ces informations qui permettront aux services de l’ordre de mener un assaut, libérer le magasin et éliminer le tueur.

Une cérémonie d’hommage aux victimes de l’Hyper Cacher, organisée par le Conseil représentatif des institutions juives de France se tiendra ce jeudi 9 janvier à 19h30.